lundi , septembre 28 2020
L'actualité en chaud
Home / Leçon du jour

Leçon du jour

Diawahirou-rassa-il: TRENTE QUATRIÈME LETTRE DES OUVERTURES

Dénommée lettre de l’acceptation et de la foi sur le pointconcernant le projet Apollo.C’est celle qui complète les ouvertures et nous demandonsà Allah de la rendre parfaite.Textuellement:Louanges à Dieu, le premier et le dernier, l’apparent et lecaché, et c’est lui l’omniscient; le vivant et l’absolu; le trèshaut et l’infini; qui …

Lire plus »

Ce que la sourate Al-Wāqi‘a – l’Événement révèle comme vertus spirituelles

La Tradition nous apprend que la force spirituelle de la sourate 56 Al-Wāqi‘a est telle qu’elle fut comptée parmi celle qui firent blanchir les cheveux du Prophète Muhammad. Ayant été révélée à La Mecque, elle possède les caractéristiques des sourates mecquoises : interpellation adressée à l’humanité dans son ensemble, discours …

Lire plus »

LES ORAISONS ESSENTIELLES DE LA TARIQA TIDJANIYA – Autres formules méritoires récitées au cours du Lazim (P2)

« Inna-llaha wa malaïkatahou yousallouna ‘ala nabiyi, ya ayyouha ladhina amanou sallou ‘alaïhi wa sallimou taslima » (Sourate 33 El Ahzab, verset 56). Labbayka Allahoumma Rabbi wa sa’daïka wa-l-khaïr koullouhou fi yadaïka, ha anna dha ‘abdouka da’if, adhalil, al haqirou, qa-imoun laka baïna yadaïka, aqoulou mousta’inan bi haoulika wa qouwwatika …

Lire plus »

*Rappels* *Shaykh Ahmada Tidjanii* Soyez insouciants face aux maux des gens et ne prenez pas en considération tout ce qui vous provient de leur part

Rappels Shaykh Ahmada Tidjanii Soyez insouciants face aux maux des gens et ne prenez pas en considération tout ce qui vous provient de leur part. À vous de pardonner et de fermer les yeux sur cela, car la contestation de tout ce qui nous provient des gens, sans pardonner, entraîne …

Lire plus »

LES ORAISONS ESSENTIELLES DE LA TARIQA TIDJANIYA – Les conditions de validité (suite et fin)

5 - Cesser de parler du début du Dhikr jusqu'à la fin sauf en cas de nécessité. Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) a dit dans une lettre : « Quant aux paroles étrangères au Ouird et au Wadhifa, si elles sont nombreuses, elles annulent les oraisons et celui à qui cela survient doit les reprendre depuis le début ».

Lire plus »