Home / Citations De Baye Niass / CHEIKH MOUHAMADOUL MOUKHTAR IBRAHIMA NIASS( PAR LE POETE DE LA FAYDATIDIANIA)

CHEIKH MOUHAMADOUL MOUKHTAR IBRAHIMA NIASS( PAR LE POETE DE LA FAYDATIDIANIA)

Je me suis purifié dans l’air supérieur de la sainteté pour Te rendre gloire

Et je Te laisse ces mots comme témoignage de ma visite dans Ton histoire

J’ai senti la netteté de Ton regard, la pureté de Ton souffle tel un soleil du soir

Toi, le fabrique qui produit toutes bonnes valeurs constituant le plus beau miroir

Toi qui T’es redonné des ailes à Médine pour voyager dans des cités mystiques

Aux cieux parés de ces sublimes poèmes que j’ai dédiés aux étoiles faydatiques, Toi qui fait partie des rares fils dont Baye s’est occupé de l’éducation islamique L’être de science effacé, orienté vers les âmes têtues du Tchad et de l’Afrique

Tu es une majestueuse lumière à répétition, Toi, fils de Sayda Maïmouna Aïdara

Qui est apparu à l’horizon de la voie lactée pour être un ambassadeur de la Fayda

Tu as changé l’identité de Ton origine prophétique pour renaitre dans la Ummah

Et Ta mort est riche car Tu as vécu soixante-quinze-ans comme Ton père Barhama

Tu as éclipsé les épreuves, dévoilé les bienfaits et procuré la joie infinie Toi, le maître noble et généreux dont je suis le pauvre serviteur aguerri

Toi, l’homme aux grades glorieux et auguste détenus que par les choisis

Je Te chante car la chanson sous ses belles solennités a vécu dans Tes prairies

Mes vers raclent large les pages de Ta péripétie, car aucune de ses lignes n’est notée Sans que le tintement de Ta noble lumière ne façonne le cœur de ma sainte pensée,Ta nature véritable est de briller, O énergie éternelle, O Moukhtar, la glorieuse pureté

L’océan ou nage toutes vertus, l’honorable missionnaire à la frappante luminosité

Tu es un être camouflé Cheikh Mouhamadoul Moukhtar et Tout de Toi nous inspire, Toi, que personne n’égale en avantage, car par Tes mystères, des artères respirent Toi, qui efface les peines et guide l’espoir dans sa course dont la bonté est légendaire Toi, le grand cœur mystérieux, le digne prince de Sayda Maïmouna, la vraie Linguère

Toi, le digne fils du digne khalifat de Cheikh Ahmed Tidiane et du prophète

Tu as fréquenté les saintes rives, Toi, l’homme aux qualités toutes parfaites

Qui a tant de lumières dans son cœur, couvé dans le cercle des favorisés élites.Toi qui détient le lait mahrifa le qui coule à flot qui nous purifie et qui nous tête

Respect à Toi alors qui a occupé nos espaces Cheikh Mouhamadoul Moukhtar

Toi qui a dédié Ta vie à Ton père par Ton comportement qui suinte de Kawthar

Tu es un siège de la sagesse qui a fait les plus grandes universités et les plus rares

Toi l’être au visage d’ange, détenteur de cette lumière sortie des célestes amarres

Reçois ce poème qui est, un mystère dont le lecteur doit chercher l’aboutissement Car je suis un esprit libre pour des mots justes qui émerge dans l’enivrement

Heureux alors vraiment ceux qui sont éclairés par Ta luminosité en tout moment

Qui ont cerné une fine partie et qui s’incline devant Ton illustre scintillement

Rien n’a pas pu faire ombrage à la lumière qui se dégageait de Tes illustres rives, Car Tu es le socle d’une cuve remplie de nectar réservée aux éminents convives Le piédestal des secrets si merveilleux, qui émerge des fontaines qui ravivent

Gloire alors à Toi homme illustre. Cheikh Ibrahim T’a garanti pour que Tu vives

Tu assures la sauvegarde du bienveillant serviteur engagé dans la connaissance

Toi, le défenseur qui assiste ses partisans, le héraut récompensé de clairvoyance L’être à la grâce céleste et digne révélateur des extraordinaires connaissances

Toi, la douce clarté dont la lumière est pitance et breuvage pour les essences

Celui qui a écarté de mon cœur toutes choses hormis Dieu et même les vices

Tu es Al Moukhtar, le fils nanti de la splendeur par Dieu qui T’a mis à ses services

Ton âme est carrément connectée et intégrée en Baye et Tu as gagné des bonus

J’utilise des figures de style pour vous égarer lecteurs même si je sème des indices

Car on ne peut pas tout dire quoique tout mériterait d’être dit, Maitre sur Toi

Toi, le modèle parfait, le temple lumineux qui éclaire, le sincère courrier du roi Ton visage dégage une luminosité rutilante nourrie par la source de foi

Toi qui a instauré la paix et la justice partout à travers le monde dans la joie…Que Ton oreille céleste se fasse attentive au cri de ma muse et de ma prière Que Ton Mahama dissimulé puisse me garantir ma condition très modeste d’être Le versificateur de la Faydatidjanya et que Tes innombrables grâces me couvrent Je termine le poème insatisfait et confesse mon incapacité à chanter Ta grandeur..

.EL HADJI ABDOULAYE FAMMA PLUME, UNE LUMIERE

About BAYE NIASS REK

Check Also

Cheikh Ahmed Tidiane Cherif:Ses indications sur Allah

La seule vision du cheikh,te rappelle Allah oubliant tous le reste…;si quelqu’un le rencontre par …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :