mardi , octobre 27 2020
L'actualité en chaud
Home / Dars / Diawahirou Rassa-il :SIXIÈME LETTRE DES EXHORTATIONS

Diawahirou Rassa-il :SIXIÈME LETTRE DES EXHORTATIONS

Au nom de Dieu le clément, le miséricordieux, louanges à
Dieu, Seigneur des mondes. Que la prière et le salut soient
sur le prophète Mouhammad, guide vers le chemin de
rectitude.
Louanges à Dieu qui dit dans Mouhkami Tanzîl qui n’est
venu avec aucune futilité avant lui ou après lui (et c’est lui la
corde solide d’Allah et sa guidée lumineuse; autre chose que
lui est pur obscurantisme; il l’a descendu comme miséricorde
pour sa création passée et future.): “Que soit issue de vous
une communauté qui appelle au bien, ordonne le convenable, et interdit le blâmable. Car ce seront eux qui
réussiront.” La Famille d’Imrân: 104
“Il n’y a rien de bon dans la plus grande partie de leurs
conversations secrètes.” Les Femmes: 114
“Pourquoi les rabbins et les docteurs ne les empêchentils pas de tenir des propos mensongers et de manger des
gains illicites? Que leurs actions sont donc mauvaises !”
Le Festin: 63
Que la prière et le salut soient sur le prophète
Mouhammad, (saw) qui guida; qui est le guidé et qui dit:
«Nous parlons aux gens à hauteur de leur entendement.» Il
dit aussi: «Parlez aux gens à la hauteur de leur entendement,
car vous ne voudriez sûrement pas qu’ils traitent de menteur
Allah et leur prophète.»
Qu’Allah bénisse le pôle caché, Tidjani qui a dit: «Celui
qui appelle vers les communautés sans avoir obtenu
d’autorisation sera chassé et rabaissé.» Qu’Allah nous
préserve d’appeler vers Dieu, en dehors de toute permission,
ou de minimiser ce qui a été élevé par Dieu.
Ceci dit:
Cette lettre part d’un serviteur humble, faible, ignorant de
son seigneur et qui en a conscience; incapable d’accéder au
plan élevé de l’être, (Zâtil ‘Aliyati) à cause de son infinité;
As-Chaykh Ibrahima Ibn El Hadji Abdallah At-Tidjani, vers
l’ensemble des disciples Tidjanes où qu’ils soient, spécialement celui d’entre eux, qui a senti les effluves de la boue de
la réalité (haqîqa) et particulièrement, parmi eux, ceux de
Taïba Mbitéyène, qu’Allah les garde et les protège.
Assalâmou Alaykoum Wa Rahmatoullahi Ta’lâ Wa
Barakâtouhou.
Le motif de cette lettre est de vous dire que je vous exhorte
et à moi même, à la crainte de Dieu, en apparence et en
cachette; à la recherche de son appui pour l’abandon de tout
autre que lui; tout comme à la pratique de tous les préceptes
33/360
de la charia; à ne jamais rejeter les prescriptions divines,
étant donné qu’il est absolument énorme auprès d’Allah que
le serviteur rejette les obligations divines, surtout les Cinq
prières; en plus de tout ceci, à vous acquitter des obligations
y afférentes, en les pratiquant pendant leurs heures
d’élection; en assemblée, de même que les litanies perpétuelles de la voie, (awrâdoul-lâzimati) dont, surtout, la
Wazifa, dont la pratique en communauté est une condition.
Quiconque, en effet pratique la Wazifa tout seul, tout en
ayant la possibilité de la faire en assemblée, doit savoir
qu’elle n’est dans ce cas pas suffisante, car la wazifa consolide la Tidjaniya chez le fidèle et celui qui ne pratique pas
les préceptes énoncés n’est pas Tidjane n’ayant, même s’il le
revendique, certainement même pas senti les effluves de la
propagation du soufisme.
Exhorte quiconque a senti l’odeur de l’attestation de la réalité, à s’attacher au silence et à s’isoler des assemblées de profanes qui, point ne se réunissent pour la dévotion et à ne surtout pas parler d’unicité en leur présence. Sache que dévoiler
les secrets divins parmi les profanes est plus illicite aux yeux
d’Allah que tout autre chose. “En effet, vous avez dans le
Messager d’Allah un excellent modèle, pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment.” Les Coalisés: 21
34/360
Et en votre maître Tidjani, ensuite, qui fut occulteur de
secrets, ainsi qu’un poète avéré qui versifiait beaucoup:
Le secret est, pour moi, dans une chambre à la clé,
Perdue, et dont la porte est hermétique !
Ne garde le secret que le reconnaissant.
Il dit aussi:
La poitrine des véridiques est le tombeau des
mystères.
A un tel point, que vous suffit, en cela, ce serviteur fidèle,
car cette connaissance, a en moi résidée, depuis très
longtemps, sans que quiconque entende de ma part, quelque
chose la concernant, et qui atteste qu’en moi même se trouve
une connaissance réservée, parmi tous les proches et les
voisins et cela, jusqu’à l’arrivée du décret divin. Je loue Allah
et le remercie de cela, car nous sommes des nobles, bien emplis, dont l’occupation est d’occulter les stations et de mettre
un terme aux miracles. A chacun, donc son affaire, et à
chaque aspirant ce qu’il convoite. Nous n’appelons donc
nullement, ni n’avons de prétentions aucunes. Nous ne versons pas, aussi, du côté du mysticisme, ou de la divulgation
des secrets, en ce sens que le dévoilement des secrets est à
l’image de l’indisposition pour l’homme de Dieu. La parfaite
35/360
connaissance que l’on a des noms, est qu’ils dévoilent la lumière et non l’obscurité. Nos miracles résident au sein de nos
cœurs alors que le miracle d’un autre que nous réside dans
les choses contingentes, car nous sommes, nous, les héritiers
du prophète Mouhamed, (saw) de qui celui qui hérite, doit,
tout le miracle résider au cœur, sachant recevoir de Dieu, à
chaque respiration, la multiplication de sa connaissance
d’Allah; de son état mystique, et de son goût en lui, comme
le dit la parole d’Allah le très haut. “Nous leur montrerons
Nos signes dans l’univers et en eux-mêmes” Foussilat: 53
Sachez que je suis en dehors de tout parvenu qui ne s’est
pas ré-immergé, et pour ce qui est de parler sans autorisation,
c’est une pure perte, preuve d’assertions mensongères de la
part de celui qui appelle. Car le serviteur, peut bien attester
de la réalité divine, ce qui ne sera alors pas une parole de lui,
au regard de ce qu’il l’a prononcée en état de fusion, (fanâ). Il
peut tout aussi bien attester de sa nature de créature, devenant dès cet instant soumis à la loi révélée, (charia). Tout
autre que ces deux attestations est néant, même si l’auteur estime qu’il s’agit de l’intérieur, (bâtin). Par ailleurs, l’intérieur
ne sera jamais l’extérieur, (zahir).
On a chanté:
Celui qui reçoit puis divulgue le secret de plein
gré,
36/360
Pas de confiance en lui, pour les secrets; à vie.
Tout parvenu qui dévoile les secrets, ne recevra de ma part
aucune plaidoirie, étant donné que jamais, je ne lui procurerai de soutien dans ses péchés envers Allah le très haut.
Et réfléchissez donc à propos de quelqu’un d’entre eux, parmi
leurs prédécesseurs, lorsqu’il lui fut défendu de parler après
son initiation, et qu’il continua malgré cette mise en garde,
rien qu’à cause de sa trop grande vanité.
Je suspendis mon secours dont il ne bénéficia plus du tout,
et la calamité descendit sur ses gens mêmes qui le suivent et
lui portent foi, car, ils ont un état, (hal) très mauvais et cela,
définitivement. Quant à leur station, elle est insignifiante,
dans l’apparent et le caché. Celui qui est en réalité béni, est
celui pour qui, un autre a servi d’exemple et que rechercher
la popularité ne fait qu’éloigner. Je loue le Seigneur, car je
suis serviteur du plan divin, ne pouvant d’ailleurs servir que
cela.
Je ne recherche, en sus aucune rétribution de votre part et
mon unique récompense n’est autre que de vous savoir pour
Dieu, et en Dieu, sans qu’il ne vous vienne plus jamais à
l’esprit de retourner vers les insanités. L’exégèse, en dehors
de l’autorisation suit le plaisir et l’âme charnelle. “Revenez
donc à votre Créateur; puis, tuez donc les coupables vous-
37/360
mêmes: ce serait mieux pour vous, auprès de votre
Créateur!” La Vache: 54
Je prie Allah qu’il maintienne nos cœurs vers sa connaissance et qu’il s’assimile à nous ainsi qu’à vous, et c’est lui qui
s’accorde aux justes.
Wa Salam
Sur la dictée de As Cheikh Ibrahim Ibn Elhadji Abdallah
At-Tidjani à Kossi, an 1349 de l’hégire.

About BAYE NIASS

Check Also

Celui qui délaisse le jumu’a trois fois

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. D’après Abou Ja’d Al Damri (qu’Allah …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :