Home / Dars / Le jeûne du jour de ‘arafat équivaut au jeûne de deux années

Le jeûne du jour de ‘arafat équivaut au jeûne de deux années

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Le jour de ‘arafat sera le 10 août 2019.

D’après Sa’id Ibn Joubeyr : Un homme a questionné ‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah les agrée lui et son père) à propos du jeûne du jour de ‘arafat.
Il a dit : « À l’époque, alors que nous étions avec le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui), nous disions qu’il était l’équivalent du jeûne de deux ans ».
(Rapporté par Tabarani dans Al Mou’jam Al Awsat n°751 et authentifié par l’imam Ibn Hajar dans Al Amali Al Moutlaqa n°141 ainsi que par Cheikh Albani dans Sahih Targhib Wa Tarhib n°1014)

عن سعيد بن جبير قال : سأل رجل عبدالله بن عمر رضي الله عنهما عن صوم يوم عرفة فقال : كنّا و نحن مع رسول الله صلّى الله عليه و سلّم نعدله بصوم سنتين 
(رواه الطبراني في المعجم الأوسط رقم ٧٥١ و صححه الحافظ ابن حجر في الأمالي المطلقة ص ١٤١ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠١٤)

Remarque n°1 :

Les savants des quatre écoles juridiques ont mentionné le caractère recommandé de jeûner le jour de ‘arafat pour celui qui ne fait pas le hajj.
(Voir Badai As Sanai vol 2 p 567 ; Al Kafi Fi Fiqh Ahl Al Medina p 129 ; Al Majmou’ Charh Al Mouhadhab vol 6 p 428 ; Al Moughni vol 4 p 440)

Remarque n°2 :

Pour la personne à qui il reste des jours de Ramadan à rattraper, il est possible de jeûner le jour de ‘arafat comme un jour de rattrapage et alors la personne obtient également la récompense du jeûne de ‘arafat.

Cheikh ‘Otheimine a dit: « Celui qui jeûne le jour de ‘arafat ou de ‘achoura alors qu’il lui reste des jours de ramadan à rattraper, son jeûne est valable, mais s’il avait eu l’intention de jeûner ce jour comme rattrapage de ramadan alors il obtient deux récompenses: la récompense du jour de ‘arafat ou du jour de ‘achoura avec la récompense du rattrapage ».
(Fatawa Zakat Wa Siyam p 796)

About BAYE NIASS

Check Also

Les bienfaits du zikr: Les maladies cachées du cœur ne peuvent être guéries que
par la constance dans le zikr. Et rien ne peut atténuer les pensées sataniques, autre que le zikr

Il est dit dans le livre Châhiati samâ’i: « Le serviteur n’accédera au royaume de Dieu que s’ il tient celui-ci en véritable estime et convoitise, et les voiles ne se déchireront qu’il ne s’ adonne constamment au zikr.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :