Home / Leçon du jour / Leçon du jour: LUMIÈRES SUR LA TIJÂNIYA ET LES TIJÂNES (Une défense de la voie Tijâniyya) Ouvrage de Cheikh Al Islam El Hadji Ibrahima Niasse (Partie 1)

Leçon du jour: LUMIÈRES SUR LA TIJÂNIYA ET LES TIJÂNES (Une défense de la voie Tijâniyya) Ouvrage de Cheikh Al Islam El Hadji Ibrahima Niasse (Partie 1)

1. PRÉAMBULE:
Louange à Allah Seigneur des Mondes. Que le Salut et la Paix soit sur le Meilleur des Prophètes, sur Sa Famille, sur Ses Compagnons, sur tous ceux qui suivirent et suivront leur traces jusqu’au jour du jugement dernier.
« Dis: « Voici mon Sentier: j’appelle à Dieu! Claire vue à moi et à ceux qui me suivent. Et Pureté à Dieu. Et je ne suis pas des faiseurs de Dieu. » (12:108)


2. DÉFINITION DE LA TARIQA TIJANIYYA.
La Tariqa (Voie) de Cheikh Ahmad fils de Muhammad âl-Tijânî (Que Dieu les agrée) qu’il a donnée à ses heureux compagnons et que ses sommités ont répandue dans le monde entier et par laquelle Dieu a fortifié l’Islam dans nombre de contrées est simplement organisée par les trois litanies (dhikr) suivantes : la formule du repentir (ästaghfiru ällâh), La prière sur le prophète (par n’importe quelle formule) et la formule de l’unicité de Dieu ou äl-kalimatu äl-taybatu (Lâ ïlâha ïllâ ällâh).
Nous nous sommes étendus longuement sur cette Voie d’une manière particulière et plus généralement sur la Voie mystique musulmane (äl-Taççawuf) dans plus d’un ouvrage. Le lecteur peut par exemple consulter notre ouvrage (Kâchiful äl-aïlbâs: Retrait des voiles de la Fayda du Sceau Abi äl-cAbbâs). On y trouve des investigations scientifiques sur ces thèmes, et cela par une faveur de Dieu envers nous et envers les humains.
Une des sommités de cette Voie, en même temps Cheikh Al Islam (autorité islamique unanimement reconnue) dans les contrées tunisiennes, notre maître Ibrâhîm ïbn cAbdi äl-Qâdir äl-Rayyâhî (mort en 1266 H) a défini la voie en termes courts, concis et complets. Je livre ci-dessous son texte issu d’une ïjâza (Nomination d’un disciple au grade de maître lui conférant l’autorité de donner et de représenter la voie) qu’il a conférée en 1244 H au Cheikh Abi Äl-cAbbâs ïbn Ahmad ïbn Sayyed Tahir äl-çulayqî dont le grand Savant et Mufti de Tunis, Cheikh Muhammad Fâdil ïbn cÂshûra, a bien voulu nous faire profiter.

A suivre

About BAYE NIASS REK

Check Also

Diawahirou-rassa-il: TRENTE QUATRIÈME LETTRE DES OUVERTURES

Dénommée lettre de l’acceptation et de la foi sur le pointconcernant le projet Apollo.C’est celle …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :