mardi , juillet 14 2020
L'actualité en chaud
Home / Livres / Diawahirou rassa-il / Les écrits de BAYE NIASS: Le profil du vrai disciple – Diawahirou Rassa-il (les lettre précieuses)

Les écrits de BAYE NIASS: Le profil du vrai disciple – Diawahirou Rassa-il (les lettre précieuses)

TROISIÈME LETTRE DES EXHORTATIONS
Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux, le
vengeur, le Tout puissant; l’imposant, l’orgueilleux.
Que la prière et le salut soient sur le meilleur serviteur, qui
a dit:
«O toi, Fatima, fille de Mouhammad, je ne peux rien
t’accorder, venant de Dieu.»
Ceci dit:
Je loue Allah, d’une louange propice. Que mes salutations
parviennent à notre fils Ahmadou Thiam et Malick Sow; à
quiconque recevra cette lettre, et à tout individu qui se
réclame de nous.
Son motif; vous faire savoir que deux ne font pas partie de
moi, ni de la voie, en rien: le parvenu sans ré immersion et
l’aspirant non parvenu, tant qu’ils persistent en leurs états et
suspendent leur marche. Mon affaire à moi, comme vous le
savez est celle-ci que, celui qui aspire à être avec moi est
tenu d’entrer dans ma voie en ses paroles et en ses actions,
dans l’accomplissement des prescriptions et l’abandon des interdits, en sa nature manifeste et cachée et d’aspirer à
l’accession de la bénédiction d’Allah et de son prophète.
Celui qui, faisant partie de nous agit différemment; qui va à
l’encontre de la sainte loi révélée, (charia) par quelque acte
prohibé et qui abandonne les prescriptions, je prends Dieu à
témoin et vous aussi, que je n’ai plus rien à voir avec lui. O
Seigneur, je ne fais point partie de ce qu’ils accomplissent.
“Que ceux, donc, qui s’opposent à son commandement
prennent garde qu’une épreuve ne les atteigne, ou que ne
les atteigne un châtiment douloureux.”La Lumière: 23
“O vous qui croyez, repentez vous donc vers votre
Seigneur.” La Lumière Verset:31
Concernant votre propos disant que mon disciple est pareil
à un sac empli des secrets des trois stations, vous dites vrai,
mais qui donc d’entre vous est mon disciple ? Car devenir
mon disciple est plus difficile d’accès que la pierre philosophale pour vous, tel que vous le définissez.
Il ne fait aucun doute, que je relèverai le droit d’exercer, à
tout Mouqaddam dont les disciples accomplissent en dessous
de lui les choses prohibées, sans qu’il n’agisse comme il se
doit, dans ce contexte. Et si sa prohibition est vaine, qu’il migre donc vers Dieu; son prophète et vers nous.
17/360
Je jure que rien n’a suspendu leur marche au point de se
fier à des évènements, autre que le fait de demeurer trop
longtemps sans se tourner vers nous. Car quiconque se joint
à nous, en la plupart de ses heures, en oublie le goût du
plaisir. Il se trouve ici, en effet, des adolescents qui ont
depuis fort longtemps déjà, oublié le goût du plaisir, à telle
enseigne qu’il se trouve parmi eux quelqu’un, qui a oublié
son épouse au point de ne l’aller retrouver que s’il en reçoit
l’ordre, ou qu’il s’y voit forcé. Tel est donc mon disciple et,
autrement, il ne l’est pas.
Vous ne pouvez ne pas opérer de retour à Dieu par le repentir, l’observance, la méfiance; le détournement des choses
de ce monde, la persévérance et la recherche de
connaissance.
Allah le très haut a dit, à propos du maître de tous les
saints: “Et dis : Mon Dieu accroît ma connaissance.”
Tahâ: 114
Le disciple est tenu de ne jamais arrêter sa marche en Dieu
et, s’il parvient à ma station au point que je ne puisse plus
m’occuper de son affaire, qu’il continue sa marche par un
autre guide dont la station soit supérieure à la mienne.
Sachez, (qu’Allah vous fasse miséricorde) que nombre de
ceux qui appellent vers Dieu, détournent les gens de la voie
de Dieu par leurs propres transgressions. Or, celui qui se
18/360
réclame d’Allah tout en en détournant les gens, lui déclare la
guerre. Il fait, en fin de compte partie des mécréants, en ce
qu’il appelle dans la désobéissance qui elle même est cause
de détournement.
Vous ne pouvez ne pas vous joindre à nous, la majeure
partie de votre temps afin de reprendre de nous les bienséances de la marche, tout comme vous aviez acquis de
nous les réalités de l’attraction (djasb). Celui qui agit ainsi
accède au plus grand des saluts.
Vous ne pouvez ne pas transformer les défauts de nos
proches disciples par la main, la langue et le cœur. Il ne peut
en être autrement pour celui dont le désir est d’accéder à la
félicité, d’observer et d’appliquer les enseignements provenant de nous, qu’ils soient en vers ou en prose. Il est obligatoire pour chaque disciple de retenir cette lettre. Que
quiconque la reçoit l’écrive et la récite chaque jour.
Appelez à la prière, acquittez-vous de l’aumône (zakat) du
Jeun et du Hajj pour quiconque en a les moyens, une fois. Et
donnez en aumône de vos biens pour la face de Dieu.
Il se trouve, dans les hadîths de Mouslim, que le prophète
Mouhammad, (saw) a dit: «La pureté rituelle est la moitié de
la foi en Dieu; Al Hamdoulillahi est à même de remplir la
balance. Soubhanallah et Alhamdoulillah à eux deux,
19/360
peuvent faire pencher la balance ou ce qui se trouve entre
les cieux et la terre. La prière est lumière, et l’endurance, une
clarté spirituelle. Le Coran est une preuve envers ou contre
toi. Chaque homme vend son âme chaque jour, en salut ou
perdition.»
Allah le très haut a dit, et il est le plus véridique de tous
ceux qui parlent: “Certes Dieu ordonne l’équité, la bienfaisance et l’assistance aux proches. Et il interdit la
turpitude, l’acte répréhensible et l’injustice. Il vous exhorte
afin que vous vous souveniez.” An Nahl: 90
Un immense châtiment donc, à celui qui n’accepte pas
totalement les décrets d’Allah et de son prophète.
Quiconque reçoit notre lettre-ci, se repent, regrette et se
rattrape par l’accomplissement des commandements accédera
au salut dans ce monde-ci et dans l’autre, et Dieu lui aura alors pardonné tous ses péchés. Quant à celui qui ne fera pas
amende honorable, je prends Dieu à témoin et vous aussi,
que je n’ai plus rien à voir avec lui, ce que je ne fais qu’après
qu’Allah et son prophète se soient retirés de lui.
Vous êtes dans l’obligation de réciter la prière de
l’ouverture, (salâtoul fâtihi limâ oukhliqa). Il vous est obligatoire d’enfouir les secrets, en paroles et en actes et arrêtez
de vulgariser les paroles des connaissants, et ré-immergez-
20/360
vous dans la voie droite (sirât al moustaqîm ). Ces choses en
lesquelles vous demeuriez sont des plaisirs et des idoles que
vous adoriez, alors que vous affirmez croire en Dieu.
Dieu a dit: “Celui qui renie les idoles, croit en Dieu et
tient une corde solide qui ne s’effrite ni ne se rompt. Allah
entend et sait ce que vous faites.” La Vache: 256
O Ahmad Thiam, transmets cette lettre à quiconque s’est
affilié à nous et expédie à tout responsable une copie, en son
lieu, afin qu’il la lise et l’applique avec son entourage dans
l’espoir en Dieu, que se retrouvent en lui des cœurs purs et
les oreilles de l’entendement.
Qu’Allah nous accorde à la rectitude, de même que vous.
Écrite par Ibrahima Ibn El Hadji Abdoullah Tidjani, à
Médina Kaolack. Qu’Allah préserve Médina de tout mal,
Amine.
An 1349 de l’hégire.

About BAYE NIASS REK

Check Also

Paroles en OR: Lettre de Sidi Ahmed Tijani (qu’Allah l’agrée) aux disciples

Louange à Allah – qu’Il soit magnifié et exalté –, Sa grandeur est immense, Sa …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :