vendredi , octobre 30 2020
L'actualité en chaud
Home / Citations De Baye Niass / Paroles en Or: Cheikh Ibrahima Niass “Vouloir posséder une richesse sans travailler pour l’avoir est tout simplement vouloir être malhonnête…”

Paroles en Or: Cheikh Ibrahima Niass “Vouloir posséder une richesse sans travailler pour l’avoir est tout simplement vouloir être malhonnête…”

Cheikh Ibrahima Niass (extrait lors d’une causerie s’adressant aux disciples)
Travaillez!
Soyez honnête!
Celui à qui on a fait confiance pour lui confier une tâche, ou celui que l’on a prêté quelque chose, qu’il honore son engagement!
(Déshabillez-vous) pour travailler!
La liberté doit se mériter.
Les blancs étaient là en nous soumettant à l’assujettissement. Ils avaient fait habituer à certains, une attitude qui n’est pas tout à fait juste: c’est le fait d’avoir de l’argent sans jamais travailler.
Ils faisaient cela dans le but de nous tenir dans l’assujettissement et nous l’acceptions (pour rester en paix).
Aujourd’hui, si nous entendons devenir libres alors enlevons cela de notre esprit et que chacun s’efforce pour travailler.
Vouloir posséder une richesse sans travailler pour l’avoir est tout simplement vouloir être malhonnête.
Un pays dans lequel on a ce que l’on désire et où tout le monde vit dans la prospérité sans avoir travaillé au préalable, cela n’existe pas dans ce monde.
Nous l’attendons peut-être au Paradis mais pas dans ce monde ci qui est entre les cieux et la terre.
Celui qui reste les bras croisés et qui gagne sa vie dans l’honnêteté, cela n’existe point ici-bas,
Et un pays dans lequel les gens se réveillent le matin et ne font rien, on ne le voit qu’ici (au Sénégal).
Dans n’importe quel pays où tu te rends, tu vas constater que tout le monde est au travail.
Ici aussi, tous les gens braves, tous ceux qui représentent quelque chose dans ce pays ne restent jamais les bras croisés lorsqu’ils se réveillent le matin.
Le Président de la République (il s’agissait de Senghor), l’autorité supérieure à tous les citoyens, quand il va dans son bureau pour travailler le matin, il est celui qui descend le dernier; dans l’après-midi aussi, tout le monde descend avant lui. Il m’a même révéler de sa propre langue qu’il descend chaque jour à 23 heures, et il le fait à cause de son amour pour le pays.
Alors s’il travaille de cette manière, les ministres aussi travaillent de la sorte, les députés en fassent de même, les commandants travaillent avec ce même rythme ainsi que les gouverneurs, le citoyen lambda quant à lui, dit qu’il va rester à croiser les bras et il va avoir ce qu’il veut.
Il n’a pas alors dans son esprit l’honnêteté.
Changeons cette attitude!
Ôtons cette attitude carrément dans notre pays.
Et c’est dans notre pays qu’il est plus facile de faire disparaître cette attitude car nous possédons une terre qu’aucun autre pays ne dispose.
Celui qui veut cultiver, il peut avoir un champ là où il le désire.
Il en est des pays dans lesquels il y a plus de cent mille personnes qui désirent cultiver mais ils ne peuvent même pas voir une terre où semer une graine.
Ces gens-là, s’ils avaient vu notre terre, ils l’auraient toute cultivé depuis fort longtemps.
Notre terre est favorable à n’importe quelle culture.
Elle est favorable au mil, elle est favorable à l’arachide, elle est favorable à l’igname, elle est favorable au coton, elle est favorable aux légumes, elle est favorable aux arbres fruitiers (oranges, bananes, mangues, citrons, pastèques…etc.)
Cette disette remarquable est due au fait que nous cultivons seulement une seule fois dans l’année (3 mois sur 12).
Pour avoir de l’argent, il faut systématiquement vendre de l’arachide. S’il n’y a plus de l’arachide, on croise les bras pour attendre la saison prochaine.
Changeons ce scénario!
Et moi qui vous le conseille je vais commencer à l’appliquer.
Je vous prie de bien vouloir cultiver tout ce que vous me verrez en train de cultiver. Dans ce cas de figure, notre pays va changer sous peu, s’il plait à Allah.
Nous prions pour notre Président, nous prions pour notre gouvernement, nous prions pour notre pays.
Qu’Allah nous élève jusqu’aux pays les plus développés.
(…)Qu’Allah fasse que nous soyons toujours au-dessus, dans le domaine de la religion, dans le domaine de la vie d’ici-bas, dans le domaine du savoir et dans le domaine de la richesse. Amin amin ya Rabbi

About BAYE NIASS REK

Check Also

Grande Mosquée de MEDINA BAYE, un lieu béni

La cité de Médina à Kaolack a été fondée dans les années 1929-1930 par Baye …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :