Pratiques islamiques


Extrait du Riyadut-Tafsirul Qur’an al Karim de Cheikh al Islam el Hadj Ibrahim Abdallah Niasse (RA)

بسم الله الرحمن الرحيم

[…] Parce que les noms (1) furent enseignés à Adam alors que les Anges n’en avaient pas été informés, ALLAH fit de lui Son représentant (Khalif) sur terre et ordonna aux Anges de se prosterner devant lui, en une prosternation de salutation. Ceci est une preuve de la noblesse de la Connaissance. La Connaissance dirige l’action et l’action la suit (2).

Le mérite de la Connaissance est souligné aussi bien par le Livre (le Coran), que par la Tradition prophétique (Sunna), ainsi que par la capacité intellectuelle (al ‘aqilou).

En ce qui concerne le Coran, ALLAH mentionne dans de nombreux versets le mérite de la Connaissance. Parmi ces versets : « parmi Ses serviteurs, seuls les savants craignent ALLAH » (Sourate Fatir 35, v. 28) ainsi que « ALLAH atteste, et aussi les Anges et les hommes de Connaissance » (Sourate Ali Imran 3 ; v. 18). ALLAH a mentionné quatre catégories dont Il a élevé le degré :

  • Les participants à la bataille de Badr : « les croyants sont ceux dont les cœurs frémissent à l’évocation d’ALLAH » (Sourate al Anfal 8 ; v. 2), ceci fut révélé pour les participants à la bataille de Badr. A la fin de ces versets Il mentionne comme seront hissés leurs niveaux, leur procurant des degrés élevés.
  • les combattants [sur le sentier d’ALLAH] (moujahidin) : « ALLAH a mis les combattants au-dessus des non combattants en leur accordant comme rétribution immense des degrés » (Sourate an Nisa 4 ; v. 95-96).
  • Il éleva également les degrés des vertueux (salihin) : « et quiconque vient auprès de Lui en tant que croyant tout en ayant accompli de bonnes œuvres, voilà donc ceux qui auront les degrés les plus élevés ». (Sourate TaHa 20 ; v. 75)
  • Et Il éleva les degrés des gens de la Connaissance au-dessus de tous ces autres degrés : « ALLAH élèvera en degrés ceux d’entre vous qui ont eu la Foi et ceux qui ont reçu le Savoir » (Sourate al Moudjadala 58 ; v. 11). Ainsi c’est au troisième niveau que les hommes de la Connaissance furent placés dans le verset « ALLAH atteste, et aussi les Anges et  les doués de science » (Coran, 3 :18).

Dans le Coran, il y’a sept individus qu’ALLAH mentionne comme leur ayant transmis à tous la Connaissance sans intermédiaire :

  • « Il enseigna à Adam tous les noms » (Sourate al Baqara 2 ; v. 31) qui devint, par là même, Son représentant devant lequel se prosternèrent les Anges.
  • ALLAH dit également qu’Il enseigna à al Khadir la science de la perspicacité (al firâsa) : « [un serviteur] à qui Nous avons enseigné une science émanant de Nous » (Sourate al Kahf 18 ; v. 65) ce qui lui valu ainsi des élèves tels que Moussa et Youcha’.
  • Il enseigna à Youssouf la science de l’interprétation des rêves : « Seigneur Tu m’as donné du pouvoir et m’as enseigné l’interprétation des rêves » (Sourate Youssouf 12 ; v. 101), en vertu de quoi il eut Zoulikha (3) et le Royaume.
  • Il transmit à Daoud la maîtrise du fer, par laquelle il put fabriquer une armure : « Nous lui apprîmes la fabrication des cottes de mailles » (Sourate al Anbiya 21 ; v. 80), et devint ainsi dirigeant et Roi.
  • Il enseigna à Souleymane le langage des oiseaux : « On nous a appris le langage des oiseaux » (Sourate an Naml 27 ; v. 16), ALLAH est Celui qui lui enseigna, et il obtint alors la Royauté ainsi que Balqis (la Reine de Saba) et le Trône.
  • Il enseigna à Issa le Livre, la Sagesse, la Thora et les Evangiles : « et (ALLAH) lui enseignera le Livre, la Sagesse, la Thora et les Evangiles » (Sourate Ali Imran 3 ; v. 48) en vertu de quoi il fut élevé au ciel et associé ainsi aux Anges.
  • Enfin, ALLAH enseigna à Mohammed {saws} la Loi (Chari’a) : « et (ALLAH) t’a enseigné ce que tu ne savais pas » (Sourate an Nisa 4 ; v. 113), Connaissance en vertu de laquelle il obtint le don de l’intercession.

Ali (qu’ALLAH anoblisse sa face) a dit que la Connaissance est meilleure que la richesse pour sept raisons :

  • La richesse constitue l’héritage de Pharaon alors que la Connaissance est l’héritage des Prophètes,
  • La richesse diminue lorsqu’on la dépense alors que la Connaissance ne diminue pas lorsqu’on la dépense (4),
  • La richesse peut être possédée par un mécréant ou par un croyant alors que la Connaissance n’est présente que chez un croyant,
  • La richesse nécessite d’être gardée et surveillée par quelqu’un alors que la Connaissance garde elle-même celui qui la détient et n’a nul besoin d’être surveillée,
  • Lorsque l’homme meurt il laisse sa richesse alors que la Connaissance entre avec lui dans sa tombe et ne l’abandonne pas,
  • La richesse alourdit l’homme lorsqu’il traverse le Pont (Sirat) de l’au-delà alors que la Connaissance raffermit ses pas sur le Pont,
  • La Connaissance est intégralement bénéfique pour l’homme dans sa religion alors qu’en cette matière il n’a nullement besoin de richesse.

 

4 = c’est-à-dire lorsqu’on en fait usage

La Connaissance est donc meilleure que la richesse. Lorsqu’on enseigna à Adam les Noms des existences il fut ainsi anobli par cette Connaissance au point que les Anges se prosternent devant lui afin de le saluer. Qu’en est-il de Nous qui connaissons l’Essence, les Attributs, et les Noms ? Ces Noms ne sont pas les noms des existences mais les Noms de Dieu, ainsi que Ses Attributs et Son Essence élevée ; si nous connaissons cela comment ne pourrions pas recevoir le Salut des Anges ? En réalité, nous avons obtenu au-delà même de cela, nous avons obtenu le Salut d’ALLAH : « Paix et Salut! Parole d’un Seigneur infiniment Miséricordieux » (Sourate YaSin 36 ; v. 58). C’est en vertu de la Connaissance de la perspicacité que reçu al Khadir qu’il fut accompagné par Moussa et Youcha’ qui étaient tous deux des prophètes. Et nous qui avons obtenu la Connaissance de la Haqiqa comment ne pourrions pas être accompagné du Prophète Mohammed {saws} ? Nous le sommes : « ceux-là avec ceux qu’ALLAH a comblés de Ses Bienfaits : les prophètes, les véridiques, les martyrs et les vertueux. Quels bons compagnons que ceux-là ! ».  (Coran, 4 : 69) Louange à ALLAH.

Parmi les mérites de la Connaissance il y a que celui qui part à sa recherche, dès qu’il sort de chez lui pour se diriger vers un enseignant auprès de qui il apprendra, les Anges l’accompagnent et l’honorent, et tant qu’il demeurera auprès de son enseignant ALLAH continuera à faire descendre sur lui Sa Miséricorde. Au sein d’une assemblée de Connaissance celui qui en a la compréhension apprend de ce qui lui est enseigné, celui qui par ailleurs ne comprend pas la moindre chose de ce qui est dit trouvera pourtant lui aussi des bienfaits : en effet il se trouve dans l’adoration d’ALLAH tant qu’il demeurera dans cette assemblée de Connaissance et ce même s’il ne comprend pas la moindre chose ; il reste à l’abri de la désobéissance et du péché tant qu’il restera dans cette assemblée, assis avec les savants et les Anges. Si ne rien savoir de ce qui est dit déchire littéralement son cœur alors c’est ALLAH qui est assis auprès de lui. ALLAH dit : « Je suis auprès de ceux dont le cœur se sont déchiré de ma Présence ». Ceci fait partie du mérite de la Connaissance.

Lorsqu’ALLAH voulu indiquer aux Anges que Adam était meilleur qu’eux, IL lui procura une Connaissance qu’ils ne détenaient pas, ainsi ils virent que Adam leur était supérieur.


1 = le nom des existences (أسماء الكائنات)

2 = litt. : « la Connaissance est l’Imam et l’action la suit » comme Cheikh Ibrahim Niass {r.a.a.} l’écrit dans Rouhoul Adab : « Par ma vie, le Savoir est le guide de l’action / comme il nous l’est parvenu de TaHa le meilleur des messagers. »

فَالْعِلْمُعُمْرِيهُوَإِمَامُالْعَمَلِكَمَاأَتَىعَنْطَهَخَيْرِالرُّسُلِ

3 = Zoulikha que Youssouf épousa, et l’Egypte sur lequel il régna.

4 = c’est-à-dire lorsqu’on en fait usage