samedi , février 29 2020
L'actualité en chaud
Home / Dars / Résumé des règles du L’Aïd al-Adha ou l’Aïd el-Kebir'(Tabaski) -Part3

Résumé des règles du L’Aïd al-Adha ou l’Aïd el-Kebir'(Tabaski) -Part3

عن كعب بن عجرة رضي ا عنه قال عمر بن الخطاب رضي ا عنه : صلة السفر ركعتين و صلة الجمعة ركعتين و الفطر و الضحى ركعتين تمام غير قصر على لسان محمد صلى ا عليه و سلم )رواه ابن ماجه في سننه رقم ٤٦٠١ و صححه الشيخ اللباني في تحقيق سنن ابن ماجه (

a.   Les tekbirat supplémentaires dans la prière du ‘id (le fait de dire Allahou Akbar) avant la lecture du Coran

C’est à dire les tekbirat supplémentaires que l’on fait après le tekbir d’entrée dans la prière dans la première raka’a et après le tebkir lorsque l’on se relève au début de la seconde raka’a

  1. Le jugement

L’imam Ibn Qoudama Al Maqdisi (mort en 620) a dit dans Al Moughni vol 3 p 275: « Les tekbirat et le dhikr entre eux ne sont pas obligatoire et la prière n’est pas annullée qu’on les délaisse volontairement ou par oubli. Je ne connais aucune divergence sur cela »

  • Le nombre de tekbirat

Il est rapporté du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) sur le nombre de tekbirat supplémentaires dans la prière du ‘id deux manières:

  • La première: on fait 7 tekbirat dans la première raka’a et 5 dans la seconde raka’a

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Amr (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le tekbir pour le fitr est au nombre de 7 dans la première (*) et au nombre de 5 dans la dernière (*) et la lecture a lieu après dans les deux (*) »

(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°1151 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)

(*) c’est à dire raka’a / unité de prière

عن عبدا بن عمرو رضي ا عنهما قال النبي صلى ا عليه و سلم : التكبير في الفطر سبع في

الولى وخمس في الخرة والقراءة بعدهما كلتيهما

)رواه أبو داود في سننه رقم ١٥١١ و حسنه الشيخ اللباني في تحقيق سنن أبي داود (

  • La seconde: on fait 4 tekbirat dans la première raka’a et 4 dans la seconde raka’a

D’après Al Qasim Abi Abder Rahman, certains compagnons du Prophète m’ont informé que le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a prié pour nous le jour du ‘id et il a fait le tekbir quatre/quatre puis lorsqu’il a terminé il s’est tourné vers nous et a dit: « N’oubliez pas, comme le tekbir des janaïz (1) » et il a fait signe avec sa main en rentrant son pouce (2)

(Rapporté par Tahawi dans Charh Ma’ani Al Athar n°7273 et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°2997)

  • c’est à dire le même nombre de tekbir que l’on fait durant la prière sur les morts
  • c’est à dire qu’il a fait signe de sa main avec 4 doigts pour expliciter le nombre de tekbir

عن القاسم أبي عبد الرحمن قال : حدثني بعض أصحاب رسول ا أن رسول ا صلى ا عليه و

سوا كتكبير

سلم صلى بنا يوم العيد فكبرر أربعا أربعا ثم أقبل علينا بوجهه حين انصرف قال : ل تن

الجنائز وأشار بأصابعه وقبض إبهامه

رواه الطحاوي في شرح معاني الثر رقم ٣٧٢٧ و حسنه الشيخ اللباني في السلسلة الصحيحة(

)رقم ٧٩٩٢

  • Ce que l’on dit après les tekbirat

D’après ‘Oqba Ibn ‘Amir (qu’Allah l’agrée), j’ai questionné ‘Abdallah Ibn Mas’oud (qu’Allah l’agrée) sur ce qu’il dit après les tekbirat du ‘id, il a répondu: « Il fait des louanges et des éloges à Allah et il prie sur le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) (*) »

(Rapporté par Al Athram et authentifié par Cheikh Albani dans Irwa Al Ghalil n°642)

عن عقبة بن عامر رضي ا عنه قال : سألت عبدا  بن مسعود عما يقوله بعد تكبيرات العيد قال :

يحمد ا و يثني عليه و يصلي على النبي صلى ا عليه و سلم

)رواه الثرم و صححه الشيخ اللباني في إرواء الغليل رقم ٢٤٦(

(*) on peut dire par exemple:

El Hamdoulilah, Sobhanallah, Allahouma Salli ‘Ala Rasouli Lah

الحمد ل سبحان ا اللهم صلّى على رسول ا

  • L’invocacation d’ouverture de la prière (du’a istiftah) se fait après le tekbir d’entrée dans la prière

Cheikh Otheimine a dit dans Fatawa Salat vol 2 p 588: « L’invocation d’ouverture de la prière se fait après le tekbir du début de la prière, c’est comme cela qu’ont dit les gens de science, mais la question est large et si on retarde l’invocation de la prière après le dernier des tekbirat supplémentaires il n’y a pas de mal »

b. Ce que l’imam récite dans la prière du ‘id

Il est rapporté sur cela deux sounan du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui)

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) récitait dans les deux ‘id ‘Sabihi Sma Rabikal A’la’ -sourate Al A’la n°87- et ‘Hal Ataka Hadithoul Ghachiya’ -sourate Al Ghachiya n°88-

(Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°1283 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Ibn Maja)

عن عبدا بن عباس رضي ا عنهما قال : كان النبي صلى ا عليه و سلم يقرأ في العيدين ‘

‘ س ِبّحِ اسم ربِّك الَعلَى ‘ و ‘ هل  َأتَاك حديث ا ْلغاشيَة

)رواه ابن ماجه في سننه رقم ٣٨٢١ و صححه الشيخ اللباني في تحقيق سنن ابن ماجه(

D’après Abou Waqid Al Laythi (qu’Allah l’agrée), ‘Omar Ibn Al Khatab (qu’Allah l’agrée) m’a interrogé sur ce que le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) récitait le jour du ‘id. J’ai répondu: ‘Iqtarabati Sa’a’ -sourate Al Qamar n°54- et ‘Qaf Wal Quranil Majid’ -sourate n°50- (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°891)

عن أبي واقد الليثي رضي ا عنه : سألني عمر بن الخطاب رضي ا عنه عما قرأ به رسول ا صلى ا عليه و سلم في يوم العيد ؟ فقلت : باقتربت الساعة و ق والقرآن المجيد

)رواه مسلم في صحيحه رقم ١٩٨(

•                 Il est méritoire d’écouter le sermon après la prière mais celui qui part n’a pas commis de péché

D’après ‘Abdallah Ibn Sa’ib (qu’Allah l’agrée), j’ai assisté au ‘id avec le Messager d’Allah (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui). Il a prié pour nous puis a dit: « Nous avons terminé la prière, celui qui veut rester pour le sermon qu’il reste et celui qui veut partir qu’il parte »

(Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°1290 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan ibn Maja)

عن عبدا بن السائب رضي ا عنه قال : حضرت العيد مع رسول ا صلى ا عليه و سلم فصلى بنا العيد ثم قال : قد قضينا الصلة فمن أحب أن يجلس للخطبة فليجلس و من أحب أن يذهب

فليذهب

)رواه ابن ماجه في سننه رقم ٠٩٢١ و صححه الشيخ اللباني في تحقيق سنن ابن ماجه(

Cheikh ‘Abdel Aziz Ibn Baz a dit: « Il n’est pas légiféré de lever les mains dans les moments qui ont eu lieu à l’époque du Messager d’Allah (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et dans lesquels il n’a pas lever les mains comme après les 5 prières, entre les 2 prosternations de la prière, avant le salam de la prière, durant la khotba du vendredi ou du ‘id. En effet le Messager d’Allah (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) n’a pas levé ses mains à ces moments et il est certes le meilleur exemple pour ceux qui viennent après lui » (Fatawa Mouhima Tata’alaq Bi Salat p 38)

•                 Il fait partie de la sounna que l’imam consacre une partie du sermon aux femmes

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), je suis sortie avec le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) le jour du fitr ou du adha. Il a prié puis a fait un sermon. Ensuite il s’est rendu vers les femmes et les a exhorté, leur a fait un rappel et leur a ordonné l’aumône

(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°975 et Mouslim dans son Sahih n°884)

عن عبدا بن عباس رضي ا عنهما قال : خرجت مع النبي صلي ا عليه وسلم يوم فطر أو

ن بالصدقة

ن و أمره

ن و ذكره

أضحي فصلى ثم خطب ثم أتي النساء فوعظه

)رواه البخاري في صحيحه رقم ٥٧٩ و مسلم في صحيحه رقم ٤٨٨(

•                 Le fait de rentrer chez soi par un autre chemin que celui qu’on a emprunté à l’aller

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), lorsque le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) sortait pour le ‘id, il revenait par un autre chemin que celui par lequel il était venu (Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°1301 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Ibn Maja)

عن أبي هريرة رضي ا عنه قال : كان النبي صلى ا عليه وسلم إذا خر٤ إلى العيد رجع في غير

الطريق الذي أخذ فيه

)رواه ابن ماجه في سننه رقم ١٠٣١ و صححه الشيخ اللباني في تحقيق سنن ابن ماجه(

•                 Le fait de faire 2 raka’a (unités de prière) lorsque l’on rentre chez soi

D’après Abou Said Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) ne priait rien avant le ‘id puis lorsqu’il retournait chez lui il priait 2 unités de prière (Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°1293 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Ibn Maja)

عن أبي سعيد الخدري رضي ا عنه قال : كان رسول ا صلى ا عليه وسلم ل يصلي قبل العيد

شي ًئا فإذا رجع إلى منزله صلى ركعتين

)رواه ابن ماجه في سننه رقم ٣٩٢١ و حسنه الشيخ اللباني في تحقيق سنن ابن ماجه(

•                 Le fait de se féliciter mutuellement lorsque l’on se rencontre

D’après Joubayr Ibn Noufeyr, lorsque les compagnons du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) se rencontraient le jour du ‘id les uns disaient aux autres: Qu’Allah accepte de nous et de vous

(Rapporté par Al Mouhamili et authentifié par l’imam Ibn Hajr dans Fath Al Bari 2/446 et par Cheikh Albani dans Tamam Al Mina p 355)

عن جبير بن نفير قال : كان أصحاب النبي صلى ا عليه و سلم إذا التقوا يوم العيد يقول بعضهم

لبعض تقبّل ا منا و منكم

رواه المحاملي و حسنه ابن حجر في فتح الباري ٦٤٤/٢ و صححه الشيخ اللباني في تمام المنة(

)١ ٥٥٣

D’après Mohamed Ibn Ziyad Al Alhani, j’ai vu Abou Oumama (qu’Allah l’agrée), le compagnon du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui), dire à ses compagnons le jour du ‘id:

Qu’Allah accepte de nous et de vous

(Rapporté par Zahir Ibn Tahir Al Naysabouri dans Kitab Al Touhfatou ‘Id Al Fitr et authentifié par l’imam Ibn Hajar dans Juz Al Tahniya Fil ‘A’yad p 34, par l’imam Ibn Tourkmani dans Al Jawhar Al Naqi p 208 par Cheikh Albani dans Tamam Al Mina p 355)

عن محمد بن زياد اللهاني أنه قال: رأيت أبا أمامة الباهلي صاحب رسول ا صلى  ا عليه وسلم

يقول في العيد لصحابه: تقبل ا منا ومنكم رواه زاهر ابن طاهر في تحفة عيد الفطر و حسنه الحافظ ابن حجر في جزء في التهنئة في العياد( ١ ٤٣ و صححه المام ابن التركماني في الجوهر النقي ١ ٨٠٢ و الشيخ اللباني في تمام المنة

)١ ٥٥٣

D’après Safwan Ibn Omrou Al Saksaki, j’ai vu Abdallah Ibn Bousr (qu’Allah l’agrée), Khalid Ibn Ma’dan, Rachid Ibn Sa’d et Abder Rahman Ibn Joubeyr Ibn Noufeyr dire les uns aux autres lors des deux ‘id: Qu’Allah accepte de nous et de vous

(Rapporté par Ibn Asakir dans Tarikh Dimashq vol 24 p 154 et authentifié par l’imam Ibn Hajar dans Juz Al Tahniya Fil ‘A’yad p 35 et par Cheikh Albani dans Tamam Al Mina p 355)

About BAYE NIASS

Check Also

14 mars le jour tant attendu Inecha’ALLAH

Le 14 mars, un jour tant attendu par toute la communauté musulmane plus particulièrement par …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :