Home / Dars / Sagesse du jour : Epitre sur l’attitude intérieure du connaissant d’Allah (Arif bil-lâh) (Partie 2)

Sagesse du jour : Epitre sur l’attitude intérieure du connaissant d’Allah (Arif bil-lâh) (Partie 2)

La réalisation de << lâ illâha illalah >> entraîne une annihilation compléte. Ceci produit , tu t’éveilles , ensuite à la présence du Prophéte (SAS) dans la quelle tu perçois la Réalité dans Sa multiplicité : c’est la multiplicité dans l’unité qui ne te voile par l’Existence divine exclusive. Cette expérience vécue , tu pénétres aprés dans l’enceinte de la Sainteté où tu deviens le serviteur récitant le verset sus-cité. La premiére partie du Verset est le propre du commun des croyants et la deuxiéme , un privilége accordé à l’élite. Le serviteur ne peut , en vériré , adorer son seigneur. Certains pensent le contraire au point de se zéler dans l’espoir du paradis en rétribution , et d’une prémunition contre l’enfer. Les connaissants , prenant la mesure de leur incapacité à L’adorer (puisque n’existant que par la Théophonie) s’en remettent à Lui dans un total abandon , le laissant éxécuter en eux l’adoration. Aucune adoration ne conduit au paradis ne préserve de l’enfer. C’est donc l’enceinte de la Sainteté que le verset précité est vécu.

C’est en toi , en ton for intérieur , dans le ciel de coeur que tu dois vivre ces vérités. Ne sors jamais de ces limites. Adonne-toi quelques-fois à la contemplation d’Allah , quelquesfois à celle du Prophéte (SAS) , où vis la réalité de la Sainteté. Ne parle qu’établi sur l’une de de ces stations : celle d’Allah , du prophéte (SAS) ou de la Sainteté. Ne perçois quelquefois ni prophétie (Nubuwwatu) ni la Sainteté (wilâyatu) mais établis-toi fermement dans la Divinité , dans la réalité de << Lâ illâha Illalah >> et tu réalises ainsi l’extinction parfaite. Reviens parfois afin de percevoir la multiplicité dans la station de Mohammadu Rassûlul-lah. Etablis-toi quelquesfois dans la Sainteté réalisant ainsi ta servitude , oeuvrant pour ton seigneur et t’addressant à lui , ceci est une mer profonde , sans limite et pure. Son eau est trasparente et il ne s’y trouve aucune nuisance. C’est une << mer immergée >> le connaissant içi bas au point qu’io ne prétendu nuire. Sa puissance d’intériorisation est telle qu’il dénie tout pouvoir individuel aux existants et donc toute capacité de nuisance aux créatures. Tout est paix pour lui et il est à l’image des habitants du paradis qui s’échangent entre eux le mot << salâm >> (paix) , jusqu’au retour à son origine qui est pour lui la venue de l’autre.

Etablis-toi d’un coeur pur dans cette mer , avec une ferme détérmination. Établis-toi ainsi dans la Théophanie sublime (Allah dans sa Réalité) déchirant la voile qui recouvre les noms multiplesafin de ne percevoir que le Nom sous-jacent qui est leur réalité. Rapporte toutes les qualités à l’Etre d’Allah et sois celui qui ouvre pour le seigneur sublime. Celui qui réalise ceci pratique la suprême adoration , une adoration sans répit. Il ne perçoit qu’Allah avec qui il commerce à travers les créatures. Voilà le vrai serviteur qui n’a de cesse de purifier son adoration. N’actualise dans ton coeur que cette contemplation qui est la plus parfaite. Voilà la sublime manifestation et la sublime occuldation.

Cette perception , cette vie est le grand secret qui charrie vers l’unitude divine. Voilà aussi la connaissance qui dévoile l’apparence des choses pour révéler leur quintessence : c’est la marche sur le chemin rectiligne qui méne à Allah. Agir en conséquence est l’acte agréé par Allh , et les paroles s’y rapportant sont celles agréées. Voilà la réalité de toute chose , le joyau sublime , le miroir non éraillé qui réléve parfaitement l’image qui s’y projette , la lumiére qui s’irradie , la Présence suprême (hadratul aliya) , la sainte vérité (haqîqa qudsiya) , ce par quoi tout est , l’engagement qui conduit à Allah et qui de Lui , fait parvenir aux créatures.

Toi qui as réalisé l’extinction en Allah , pratique la priére mortuaire sur l’ensemble des créatures et regarde-les dans l’unitude divine. Contemple Allah en elle. Si tu réalises ceci , tu seras sustenté aussi bien sur les terres fertiles que les sols recailleux vierges de toute végétation. A ce stade , tu te situes dans la grotte de l’extinction , posant ainsi le pied sur le seuil de la surexistence (baqâ) en le prophéte (SAS) que tu réaliseras. C’est aprés que tu baigneras dans la mer sus-mentonnée. Ce faisant , tu n’auras de cesse de tourner autour de la Réalité divine. Voilà ce qu’est l’accés à la connaissance d’Allah. C’est par ces secrets que tu pourras tout t’appropier. C’est ainsi que tu baigneras dans la sublime Lumiére divine , que tu pénétreras dans les cercles des présences (hadrât) et que se déverseront sur toi tous les dons seigneuriaux.

Coupe ainsi les lieux qui t’unissent aux créatures car elles n’existent pas , et contemple Allah. Tourne leur le dos , aucun préjudice n’en découlera. N’éspére ainsi qu’en Allah qui seul detient le pouvoir de decision et décrété tout , sur une échelle allant de l’infiniment petit à l’infiniment grand. C’est lui qui a cette vision transparente n’aura de maille à partir avec qui que ce soit , sachant qu’Allah est le seul Agent. Sache que c’est qui éléve et rabaisse. Tout autre que lui est un déshonoré , un incapable et pauvre. Il n’a même pas d’éxistence pour s’arroger ces piétres attributs , la dignité , l’élévation , l’honorabilité , le pouvoir , la force et la richesse sont des attributs ésclusifs d’Allah (Glorifié soit-il ). Abandonne donc tes affaires et ton sort à Allah qui seul est voilà le chef de la quiétude et du paradis. Ce paradis qui est celui de la contemplation est le plus sublime des édens. Eteins tous les désirs pour ne cultiver que le désir d’Allah : voilà la caractéristique du connaissant d’Allah (ârif bil-lah) , du sincére parfait ( ciddîq kâmil) , de celui qui vit dans la solitude divine (fardu) et du saint établi dans la vérité (haqîqa)

Source: houda.sn

About BAYE NIASS REK

Check Also

Deux catégories des occupants de l’enfer

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :