jeudi , avril 9 2020
L'actualité en chaud
Home / Livres / Jawahiroul ma'ani / Sagesse du jour: La connaissance de la réalité du Cheikh

Sagesse du jour: La connaissance de la réalité du Cheikh

La connaissance de la réalité du Cheikh
En vérité, le cheikh accompli est celui auquel tous les voiles ont été levés permettant une parfaite vision de la haute Instance Divine, vision réelle et conviction concrète ; cela commence par la Présence « mouadara», moyen d’exploration des véracités à travers un voile opaque, puis vient la Révélation « moukâchafa », où le voile devient moins épais , suivi de la Transparence « mouchâhada » qui est l’émergence sans voile mais avec certaines spécificités , donnant enfin accès à la Vision intégrale directe « mouâyana » où le rideau est levé , dégagé de toute spécificité, et de l’existence de toute trace ou concept tiers ; c’est le stade de l’écrasement, de l’anéantissement partiel ( avec conscience de l’Elu de son état) , et enfin d’un anéantissement complet ( où toute conscience introspective est éliminée) ; il n’ y a plus alors que la Haute Vision du Vrai pour et par l’essence d’Allah .
Dans un stade ultérieur, l’Elu fait la distinction entre les graduations, conscient alors de toutes leurs spécificités , implications, et conditionnements, ainsi que de ce qu’elles réalisent comme mérites de toutes les créatures et toutes les instances, et ce dans chacun des degrés, concernant les raisons, desseins et fins pour lesquels ils ont été créés ; c’est l’étape d’un savoir exhaustif, atteint par le serviteur, dans son essence et tous ses secrets et spécificités , ainsi que sa conscience de ce qu’est la Haute Instance Divine, ce qu’elle revêt en Haute Magnificence , Omnipotence et attributs sublimes, par profonde conviction et vision indubitable ; le titulaire de ce degré est bien celui qu’on doit, pour l’atteindre , franchir des difficultés insurmontables , bien conscient qu’il bénéficie de la part d’Allah le Glorieux et Très Haut, de l’autorisation spéciale indispensable pour guider Ses serviteurs dans le cheminement vers la Haute Instance Divine ; C’est bien là le cheikh qui mérite d’être ambitionné, et c’est lui auquel le Prophète a fait allusion en s’adressant à son compagnon « Abî jouhaïfa » dans le hadith : « enseigne-toi auprès des oulémas, fréquente les sages, et tiens compagnie aux grands guides » ; et quand le mouride trouve après recherche celui qui a atteint ce stade, il lui incombe alors de se soumettre complètement à lui, tel le mort recevant ses ablutions funéraires… 
Jawahir Maâni,

About BAYE NIASS REK

Check Also

Si une montagne se comportait de manière injuste avec une autre montagne..

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. D’après Moujahid, ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :