lundi , avril 6 2020
L'actualité en chaud
Home / Leçon du jour / Sagesse du jour: LUMIERES SUR LA TIJÂNIYYA ET LES TIJÂN (Une défense de la voie Tijâniyya) Partie 3 – LE TIJÂNÎ ET LE CORAN.

Sagesse du jour: LUMIERES SUR LA TIJÂNIYYA ET LES TIJÂN (Une défense de la voie Tijâniyya) Partie 3 – LE TIJÂNÎ ET LE CORAN.

  1. LE TIJÂNÎ ET LE CORAN.
    En plus de ces obligations divines, le disciple Tijân doit avoir une relation très étroite avec le Coran par la lecture liturgique, l’apprentissage et l’interprétation. S’il s’agit d’un hâfiz, c’est-à-dire s’il a déjà mémorisé l’ensemble du Coran, il doit s’efforcer de le lire en entier chaque semaine ou, s’il le peut, par période de trois jours ; cela étant plus complet. Car il reste bien entendu que la lecture du Coran est la meilleure manière pour se rapprocher de Dieu conformément à une vision que l’Imâm Ahmad Hanbal a reçue, et conformément au Coran lui-même, à la Sunna du notre prophète (PSL), au consensus des savants (Ijmac), à la raison et à la jurisprudence.
    Pour celui qui ne peut accomplir la lecture du Coran en trois ni en sept jours, le minimum consiste à lire deux hizb par jour (un hizb est approximativement un soixantième du Coran). Celui qui ne peut rien de tout cela lira ce qu’il peut, ne serait-ce que quelques versets par jour.
  2. LE TIJÂN ET L’ANEANTISSEMENT DU TEMPS DANS LE ZIKR.
    L’enseignement de la voie recommande fortement de submerger son temps dans le rappel (zikr) de Dieu le Très-Haut. Le meilleur dhikr est celui qui vient du Coran, tel que : äl-bâqiyâtu çâlihât (subhâna ällâh, wa äl-hamdu lillâh, wal ällâhu akbar) ou encore la formule Lâ ïlâha ïllâ ällâhu wahdahu lâ charîka lahu, après chaque prière.
  3. LA CHARÎ cA: LE CRITERE DU TIJAAN.
    En dépit de la clarté de cette voie et de ce qu’elle est, en réalité, la voie du Coran et de la Sunna, certains se mirent à critiquer Cheikh El Hâj Ali Harâzim, auteur du livre “la quintessence des significations” (jawâhir äl-macânî), simplement parce qu’il s’est étendu sur les faveurs divines de cette voie et des hauts faits de ses heureux adeptes. Ils ne purent supporter l’étendue de ces faveurs. Alors les nièrent et exagérèrent au point dénigrer personnellement Cheikh Ahmad äl-Tijâni lui même, alors que c’est lui qui a déclaré au monde entier cette parole célèbre: « Pesez chacune de mes paroles à l’aune de la charîca. Conservez tout ce qui y en est conforme et rejetez tout ce qui en déborde.» Cette parole éteint toute critique fondée sur des bases musulmanes.

 

La suite >>>>

About BAYE NIASS REK

Check Also

Leçon du jour: Le cheminement par la voie la plus droite dans la Tariqa Tidjaniya – Partie 1

Selon Tamîn Ibn Aws Addarî (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière et la paix …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :