mardi , octobre 27 2020
L'actualité en chaud
Home / Dars / Sârimane was lal khawânî Wahta zil zîkral ahânî

Sârimane was lal khawânî Wahta zil zîkral ahânî

Sârimane was lal khawânî Wahta zil zîkral ahânî
Offre-toi à celui qui a vu toutes les beautés [qui a
abouti à la quête suprême. Wa tabih sabîla mane
anâba ilayâ (suis celui qui est déjà arrivé à moi)]
Éloigne-toi des choses de la vie d‟ici bas, des louangeurs
(chanteurs)
Warmi bil bîdi lil hissânî Wasslul mahtûma dinânî
Éloigne-toi des beautés d‟ici bas (les femmes) Des choses prohibées (alcoolisées)
Wal malâhî wal makhânî Mine kirânîne aw mabânî
Des endroits, des assemblées Des plaisirs (musiques), des belles maisons
Kulla zî wayka sarâbû Wabkhi rûhâne lil mahânî
Toutes ces choses sont des mirages Aspire à avoir l‟âme originelle
Aynu hâ ine haqqa haqqane Tâliyane sabhal massânî
Cette manifestation de l‟Essence est la vérité des
vérités (SAW)
Elle a récité les 7 versets de la Fâtiha (au sens ésotérique)
Bi sifâtî zâti haqqane Rutbatane layssa li sâni
Les attributs (« mélokâne ») de cette forme sont aussi
la vérité
Sa station (maqâm, daraja) est unique
Fa huwa Mukhtârul barâyâ Qabla takwînil kiyâni
L‟élu parmi les créatures Choisi avant que rien n‟existait
Barazate hadratû Tâhâ Qabla takwînil makânî
Le royaume du Prophète (haqqiqatil Muhammadiya)
s‟est manifesté
Avant la création de l‟univers
Wa lahu amrune tawîlune Qabla taqdîril zamâni
Il a existé Avant l‟existence du monde
Inanî qablal barâyâ Hubuhû chûqlul janânî
Moi, mon amour pour la première des créatures Et mon affection datent de cette époque et c‟est de ceci
uniquement dont a besoin mon cœur
Fa huwa aklî wa charâbî wahwa dînî wa jinânî
Il est ma nourriture, ma boisson Ma religion, mon paradis
Wahwa unssî wahwa kanzî Wa amînî wa amânî
Celui qui me tient compagnie dans les moments de
solitude, ma richesse (mon trésor)
Mon « woleré », celui en qui j‟ai confiance
Wa rafîqî wa tarîqî Wa jawâdî wa sinânî (2)
Mon compagnon, ma voie Mon cheval, mon mors
Wa rubûhî wa khussûrî Wahwa khayrâtil hissânî
Ma cité (médina), mes maisons Mes belles épouses
Wahwa bay hî wa charâ î Wahwa arssî wa jinânî
Ce que j‟achète, ce que l‟on me vend Ma récolte, mon champ
Layssa li khayrul muqafâ Wa lizâ tâma janâni
Il est mon centre d‟intérêt Celui qui a empli mon cœur
Lâ tarâ zikra siwâhû Fî fuâdî wa lissânî
Nulle invocation de ma part à quelqu‟un d‟autre que
lui
Ni dans mon cœur, ni par ma langue
Ine arâ zîkra siwâhû Khayra lahwine wa majânî
Invoquer quelqu‟un d‟autre N‟est qu‟amusement ou pure perte (néant)
Wamtidâhûne li siwâhû Tayfu jinine lâ arânî
Louer quelqu‟un d‟autre que lui Ne sert à rien (traduction non littérale)
Inani tûla hayâtî Rabbu amnine wa amânî
Moi, aussi longtemps que je vivrai Je serai constant et digne de confiance
Lintissârî bil mufadâ Wahwa ayni wa ayânî
Il est mon secoureur A la fois mon être et celui que j‟ai en face de moi
Fa Fuâdi muzamânî Fi jadîdîl hayamânî
Mon cœur, à tout moment Se ressent d‟un amour pour Lui
Wa habîbî muchafâni Wa safâli qad mahâni
Mon Bien-aimé m‟a purifié M‟a embaumé (sâfara) et m‟a mis en lui
Wa huwal abdu wa haylane Ramzuhu hâ u tadânî
C‟est lui le Serviteur Le rapproché de son seigneur
Wahwa aynul ismi wal harfi Li tahqîqil ma’ ânî
Il est la manifestation du Grand Nom, de la lettre, de ce qui est vraiment digne d‟intérêt
Wa habîbû wa muâdîne Fi taqâssîne wa tadânî
SÂRIMANE
Sârimane was lal khawânî – Wahta zil zîkral ahânî
7
Mon Bien-aimé, celui vers qui est le retour Je suis avec lui partout où je suis, ici ou ailleurs
Wahwa dâ’ i wa dawâ’ î Qad barânî wa chafânî
Ma souffrance (maladie), mon remède C‟est lui qui m‟a purifié
Laytahul wahta habânî Wasslahul suma kafâni
Être en sa compagnie (Joko) me suffit
Dâ u chawqi kulla wahtîne Fi chadîdil hâyajâni
La maladie d‟amour est dans mon cœur Que je suis perdu en lui
Zûla nafssîne wa hawânî Mafhari rawdu jinânî
Mon humiliation devant lui, mon affection Tapissent mon cœur
Mâ baqâlî mine baqa î Mine qarâmîne wa hanânî
Wa zafîri wa bukâ I Wa arâni lâ arâni
Mon extinction, mes larmes Font que tu me verras à certaines époques et à d‟autres pas
Lâ imî farssa lihâlî Qad dahânî mâ dahânî
Arrête de me critiquer Car je suis ébloui par ce que j‟ai vu
Kam khalîline qad jafânî Li kharâmî wa ramânî
J‟ai eu beaucup d‟amis qui m‟ont tourné le dos Et m‟ont jeté à cause de mon amour pour le Prophète (PSL)
Ruba sinewîne kuntu arjû Wasslahu suma jafânî
J‟ai des frères de sang Qui m‟ont tourné le dos alors que je croyais pouvoir compter sur
eux
Wa nahânî wa lahânî Wa chajânî wa nafânî
J‟ai été excommunié, empêché d‟agir Interdit de parler, chassé de chez moi
Layssa lil yawma khalîlu hayru mâ minka atâni
Aujourd‟hui, je n‟ai plus d‟ami Excepté celui qui me vient du Prophète (PSL)
Khayra hâzâ qad khalânî Hâzilane lî kulla ânî
Tous me détestent sauf celui là Ils veulent m‟empêcher de parler de la Faydu mais ce sera en
vain
Mâ zakhu jildî jihârane Akhrujûnî mine makâni
En plus ils me violentent Me chassent de la maison familiale
Dûna zanbine khayra ânî Hubu Tâha fi janânî
Je n‟ai pas été chassé parce que j‟ai pêché Mais uniquement à cause de mon amour pour le prophète
Wa arânî lasstu alfû Tâ ibane mâra lawânî
Tu ne verras pas aussi longtemps que cela puisse être Me repentir devant eux car je ne suis pas fautif
Wa arâ law mâ zaqûni Bi mawâli hunduwânî
Même si tu voyais me faire dépecer Avec un sabre
Lam yanâlu mâ arâdû Qadmalâ zâ wa kafânî
Ils n‟auraient pas eu gain de cause Car la faydu est lancée,( vaille que vaille)
Halilûnî jîratî mine Zikri mane yatlul massânî
Mes voisins ne m‟ont pas aidé A invoquer celui qui a récité les 7 versets de la Fâtiha
Radidû lî zikrahû Hîna safâli wa hamânî
Continuer à invoquer (ne cesser d‟invoquer) Celui qui m‟a protégé après m‟avoir purifié
Wa kafâni Tâha hibane Lasstu adri mane khalâni
Il me suffit comme bien-aimé A tel point que je ne sais qui m‟aime ou me déteste
Lasstu ahchâ kayda ahdâ… ine wa lâ jawra zamânî
Je n‟aurais jamais peur des agissements de mes
ennemis
Car ils ne me toucheront pas même si l‟époque part dans le
mauvais sens
Fa makânî fi zamânî Wa zamânî fi makânî
Ma cité est mon époque Mon époque est ma cité (où que j‟aille, c‟est chez moi. mon lieu
de départ en mon lieu d‟arrivée se confondent)
Wa salâtune wa salâmune Fi tassârifi lawâni
Que la Prière et le salut Soient sur toutes les époques
Mine zawâti zâti tatrâ Nahwa TâHâ mâ kafânî
L‟être premier (jeumu jeum yi) me suffit (traduction non littérale)
Suma âline wa sihâbîne Sâramû wasslal khawânî
Sur sa famille et ses compagnons « Dogoul » pour obtenir la quête suprême

About BAYE NIASS

Check Also

Kashiful Albass – LA LEVEE DES EQUIVOQUES LES REALITES DU SOUFISME ET L’ORIGINE DE LA TRANSMIS- SION DES ZIKR (Partie 1)

Ceci est le premier chapitre, qui traite des réalités du soufisme et de l’origine du …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :