vendredi , octobre 30 2020
L'actualité en chaud
Home / mAWLOUD / Translitération Ouverture du Mawloud

Translitération Ouverture du Mawloud

OUVERTURE MAWLUD

Rappelons que äl-cAbbas (RA), l’oncle du Prophète (PSL), lui a dit un jour : Je veux faire tes éloges. Il lui répond: Que ne ferme point ta bouche. Alors äl-cAbbas récita ce poème :
Mine qablihâ tibta fî zalâli wa fî Musstaw da’ine hayssu yukhssaful waraqu
Avant cela, tu fus dans les ombres, dans Le dépôt où on cousait les habits de feuilles d’arbres
Suma habatta bilâ dalâ bacharune Anta walâ mudkhatune wa lâ halaqu
Puis tu descendis sur Terre mais tu ne fus Ni humain, ni viande mâchée, ni caillot de sang
Mutahârane tarkabu safîna wa qad Al jama nassrane wa ahlahu haraqu
Mais pur, tu embarquas sur l’arche alors que Les flots avaient déjà bridé Nasr et son peuple
Wa (u) radta nâral khalîli muktatamane Tajûlu fîhâ wa lassta tahtariqû
Tu rentras, caché dans le feu d‟Ibrâhim Tu t‟y promenas et tu ne pris point feu
Tunqalu mine sâlibine ilâ rahimine Izâ madâ alamune badâ tabakhû
Tu ne cessas de passer de lombes à des matrices Quand un monde passa, un autre apparut
Hatâ ahtawâ baytakal muhayminu mine Khindifine alyâ’â tahtahâ natuqu
Jusqu’à ce que ta place fortifiée embrassa De Hindif, une femme de haute position
Wa anta lamâ wulidta ashraqatil ar… du wa dâ’ate bi nurîkal ufuqu
La terre resplendit quand tu naquis Et les horizons brillèrent de tes lumières
Fa nahnu fi zâlika diyâ i wa fi nûri Wa subuli rachâdi nahtariqû
Et dans cette clarté et cette lumière dans ces chemins de guidance, nous nous glorifions
Allahuma inâ nass’aluka bi jâhi mamdu’ine indaka wal mâdîhi ane tahzimi hazana mine zâlika nûri wa diyâyi wa ane tahdiyanâ ilâ sabîli rachâd
Yâ Mustafâ mine qabli nachhati Âdamine Wal kawnu lam tuftahu lahul akhlâqu
Ô toi l’élu avant même l’avènement d‟Adam Et que ce monde n’était pas encore ouvert
Ayarûmune mahlûkhune sanâ’a ka bahda mâ Assnâ alâ akhlaqikal khalâqu
Une créature peut-elle chanter tes louanges après que Le Créateur ait salué la noblesse de ton caractère
Salâtul Fâtihi (1)
Matâ yabdu fil dâjil bahîmi jabinûhu Yalu missla misbâhil dujal mutawaqidi
Fa mane kâna aw mane zâ yakûnu ka Ahmadine Nizâ mane li haqqîn aw nakâlane li mulhidi Aharu aleyhi bi nubuwatil khâtimune Mina lâhi burhânune yalûhu wa yachhadu Wa dama ilâhu issma nabîyi ilâ issmihî Izâ qâla fil khamssine mu’azinu achhadu
Wa chuqa lahu mine issmihi li yujilahû Fa zul archi Mahmûdune wa hâzâ Muhammadune
Tahdî bihi nâqatu admâ’u muhtajirane Bil burdi kal badri jalâ laylata zulami
Wa fî atâ fîhi aw assnâ i burdatihî Mâ yahlami Lâhu mine khayrine wa mine karamine
Ina Rassûla lassayfune yusstadâ’u bihi Muhanadune minssiyu fi Lâhi masslûlu
Le Prophète est certes un glaive qui éclaire Un des glaives tranchants aiguisés de Dieu
Wa abyadu yusstassqal hamâmu bi wajhihî Simâlu yatâma issmatune lil âramili
Il est de teint clair et le nuées s’abreuvent des ondées de son visage
Yalûzu bihi hulaku mine âli hâchimine Fahume indahû fi nihmatine wa fawâdili
Munazahune ane charîkine fi mahâssinihî Fa jawharu hussni fîhi khayru munqassimi
Personne ne saurait l‟égaler quant à ses vertous En lui l‟essence de la beauté ne souffre d‟aucun partage
Da’mâ da’athu nassâra fi Nabiyihimû Wahkume bimâ chita madhane fîhi wahtakimi

Laisse donc de côté ce que les chrétiens racontent sur leur prophète

et décerne au nôtre tous les éloges et toutes les louanges que tu voudras.

Wanssub ilâ zâtihî mâ chita mine charafine Wanssub ilâ qadrihi mâ chita mine izami
Tu peux attribuer à sa personne toute la noblesse possible et à sa valeur toute la grandeur qui te plaira
Fa ina fadla Rassûla Lâhi layssa lahû Hadune fa yuhribu anhu nâtiqune bifami
Le mérite de l‟envoyé de Dieu est si illimité qu‟on ne saurait l‟exprimer véritablement.
Law nâ sabate qadrahu ayâtuhu izamane Ahyâ assmuhu hîna yud’a dârissa rimami
Si ses miracles par leur grandeur correspondaient à son rang l‟invocation de son nom eût suffit à rendre la vie aux os
desséchés.
Lam yamtahinâ bimâ tahyal uqûlu bihi Hirssane alaynâ falam nartab wa lam nahimi

Par sollicitude pour nous, il nous a épargné tout ce qui est
embarassant pour l‟intelligence

Si bien que nous ne sommes ni dans le doute, ni dans
l‟errance

Ahyal warâ fahmu mahnâhu falayssa yurâ Lil qurbi wal buhdi fîhi khayru munfahimi
La compréhension de sa réalité a dérouté les hommes Prés de lui et loin de lui, on ne voit que des gens réduits au silence
Ka chamssi tazharu lil aynayni mine bûhdine Sakhîratane wa tukilu tarfa mine amami
Tel le soleil qui de loin semble petit pour les yeux, Mais éblouit ceux qui le regardent en façe
Wa kayfa yudriku fi dunyâ haqqiqatahû Qawmune niyamune tassalaw anhu bil ulumi

Comment pourraient-ils ici bas saisir sa réalité ? des gens endormis et satisfaits de leurs rêves
Fa mablahul ilmi fîhi anahu bacharune Wa anahu khayru khalqi Lâhi kullihimî

Tout ce que l‟on sait sur lui c‟est qu‟il appartient à l‟espèce
humaine

Et qu‟il demeure la meilleure de toutes les créatures

Mane zâ lazi ma sâ’aqate Wa mane lahul hussnâ faqate
Celui qui n’a point péché, Celui qui n’a que des Bienfaits, Muhammadune hâdi lazî Aleyhi Jibrîlu habate Muhammad est le guide, celui en qui est descendu Gabriel
Muhammadune bacharune lâ kal bachar Bal huwa kal yaqûti baynal hajar (2)
Muhammad est un humain mais pas n‟importe lequel Il est comme le diamant parmi les pierres
Allahuma salli ane mane fâtihati li bâdi’i yijâdil barhatul isstikhlâl (Ô Seigneur Répands tes grâces et ta paix sur celui dont la primauté du concepteur de l’existence est l’exemple absolu de virtuosité de tout commencent), wa mane khâtimiyatu barhatul muhtami wal kamâl (Ô seigneur Répands tes grâces et ta paix sur le sceau qui représente la virtuosité du scellement et de la complétude). Allahuma salli alâ Seydina Muhammadine bahri anwârika wa mahdine assrârika wa lissâni hujatika wa urûssil mamlakatika wa imâmil hadratika wa tirâzil mulkika wa khazâ’i rahmatika wa tarîqi chariatika al mutalazî bi tawhîdika Inssâni aynil wujûd wa sababi fi kulli mawjûd ayni ayâni khalqika mutaqadimi mine nûri diyâ’ika.Sallâtane tadhu bi dawâmika wa tabkha bi bakhâ’ika Sallâtane lâ muntaha alâ dûna ilmika Sallâtane turdîka wa turdî wa tardâ bihâ anâ wa ane wâlidîna azwâjinâ zuriyatinâ Yâ Rabbal alâmine

Li sâdatune mine izihime Aqdâmuhume fawqal jibâ
Dieu m‟a fait la grace de maîtres tellements élévés que tu as l‟impression qu‟ils ont l‟autorisation de marcher
au dessous de nos fronts
Ine lam akun minhume falî Bil hubbihime ize wajâ
Si je ne fais pas partie d‟eux Mon amour néanmoins pour eux m‟a fait prospérer
Fa bi jâhihime wa bi izihime Tayib lanâ ichal hayâ
Par leur grace et leur élevation Je demande à DIEU une vie paisible
Waqtiblanâ bil khayriyâ Mane lâ lanâ Rabbune siwâ

Tahni atû Rabbî î – Bi madhatî chafîhî – Bi mantaqil badî î – Abhi bihâ mu’amalî

Yâ Rabbanâ salli alâ Khayril anâmi mane alâ
Ô Seigneur, Prie sur le Meilleur de la Créature Lui qui a accédé
Alâ samâwatil ulâ Bi izn i Rabbihil alî
aux Cieux Sublimes par la Permission de Son Seigneur, le très Haut
Ahlan bi chahri mawlidî Chahril ûlâ wa sûdadî
Bienvenue au mois de la naissance du prophète, mois doué d’Elevation et d’Agrément
Chahril Nabîyi Ahmadî Chahril Rabî’il awalî
mois du Prophète Ahmad Celui de Rabî al Awal
Qad qussabi Rabbî i Ize kanakâ Rabbî i
Il a été choisi comme Rabbih du fait qu’il ressemble au Printemps (parmi les mois)
Lil ardi wa chafî î Bi kulli qatbine muhdalî
Pour la Terre, il est l’Intercesseur de toutes les grandes angoisses
Ahlan bi chahril farahî Chahri zahâbil tarahî
Bienvenue au mois de la Joie, mois dénué de fatigue (peine) au sens exoterique qu’ésoterique
Wal fahrinâ wal marâhî Chahri Nabîyil afdalî
il est notre Joie et Jouissance mois du Prophète Préféré
Chahri falahî wa surûr Chahri bihî sâda duhûr
Le mois du Succés et d’Allégresse, mois qui a surpassé tous les mois
Muchawahine bayna chuhûr Mutawajine mukallalî
orné comme une fleur parmi eux et pour les mois, couronné de pierre précieuse
Ahlan bi chahril fâtihî Ihlâ wa kawnil fâtihi
Bienvenue au mois de Celui qui a ouvert l’autharcie du Monde Supra-Sensible,
Mane khussa bil fawâtihî Wa haza khatmal milalî (2)
Lui qui a été choisi pour les Ouvertures Spirituelles et a Précellé la Fermeture des Religions
Ahlan bi chahril khâtimi Chahril Nabîyil qâssimi
Bienvenue au mois du nommé Khatim (Celui qui a clos) mois du Prophète nommé Qâssim (le Donateur, Partageur)
Wa fâtihi wa khâtimi Wa âkhirine wa awâlî

Le mois de celui qui a ouvert (ce qui était clos) et qui a parachevé
(ce qui a été commencé)

Le mois du Premier et du Dernier [des Prophètes]

Ahlan bi chahril nâssiri Lil haqqi chahril âmiri
Bienvenue au mois du nommé Naçir (le défenseur) [de la Vérité] par la Vérité, mois du Commandeur
Bil urfi chahril zâhiri Bi kulli wassfine akmâlî
de Bienfaits, mois du nommé Zâhir (qui est la manifestation) de toutes les qualités les plus nobles
Ahlan bi chahril Hâdî Li mane hâji rachâdî

Bienvenue au mois du nommé Hâdi (le Guide) du Chemin de la Rectitude,
Wa qâ’idine wa âdî Ilâ tarîqil amssalî
le Défenseur, le Combattant vers le Parfait Chemin Ahlan bi chahril Sayyidî Li ahmarine wa asswadî Bienvenue au mois du nommé As-Sayyidi (le Maître) des Blancs et des Noirs,
Mane haza sabqane sûdadî Yawma ihtizâri Russulî
Lui qui a Precellé les Bienfaits le jour d’excuse des Prophètes
Wa qad kafâhâ kullahâ Abâ ahâ wa kallahâ
Tout lui montre confiance, le jour de l’Angoisse et de la Détresse
Bi qawlihî ana lahâ Inda ichtidâdil wajalî
par sa noble parole, je detiens l’Intercesseur au moment de la grande peur
Fa yâ lahâ mine khuttâ Jawabuhû fi hutâte
Ô sublime est sa valeur, par sa réponse à la Parole
Mine Rabbihil sal tuhta Wachfah ladaynâ tuqbalî
Provenant de son Seigneur : « Demande et Tu es Comblé » Intercède, et Tu es agréé auprés de nous
Ahlan bi chahril Mustafâ Safwati kulli Mustafâ
Bienvenue au mois du nommé Mustafâ (le choisi) la Pureté de tout élu,
Wa khayri abdine qad safâ Mine malakine aw murssalî
le Meilleur des Serviteurs d’entre les Anges Nobles et les Messagers
Wa chahri khayril khalqi Chahri jâmîlil khalqî
C’est le mois du Meilleur de la Créature, Celui de la Plus Belle de la Création,
Chahri azîmi qulqi Fil muhkamil munazalî
Celui du Caractère Noble, loué dans le Noble Coran
Chahri lazî assarahû ilâhuhû wahtarahû
Mois où Allah a montré ses Prémices, puis l’a ennobli
Mine hubihi khayarahû Inda inqidâ’il ajalî
d’un amour sans égal depuis le decret des choses Chahri lazî ma sâ’aqate Wa mane lahu hussna faqate Le Mois de “Celui qui n’a point péché”, Celui qui n’a que des Bienfaits,
Aleyhi Jibrîlu habate Bi kulli nûrine muhtalî
en Lui est descendu Gabriel avec toutes les lumières sublimes Ahlan bi layli assnî achar Fîhi wa yawmihi aqare Bienvenue à la douzième nuit et à son jour doué de merveilles
Wa tîbi zâlika sahar Wa nûru ûfqihil jalî
et même l’Aurore de ce jour est d’un Parfum Exaltant la lumière des Horizons Splendides Ahlan bi kulli ma zahar Mine qârikhine yuhyî fikar Bienvenue à tout ce qui est survenu à partir des miracles dont l’intelligence
Fîhi karâfhîhi bassar Ilâ maqâmihil alî
est incapable d’atteindre comme son regard vers les Maqam les Plus élevées [à partir de sa naissance]
Wa mâ râ’athu mine ajab Aminatune hîna nassab
De tout ce qu’a vu d’extraordinaire en l’occurence Aminata [sa mère] lorsqu’elle mit au monde
Sabâbane suma aqtarabe Bi sajdatil mubtahilî
et de son approchement pour la prosternation
Kamâ tadalâ zuhur Kamâ tarâ’al qassru
Comme l’a si bien indiqué Zuhur de ce qui a été vu des Chateaux
Fîhi wa halla kassru Bi sanamil mujadalî
Lointains de la Byzance Romaine, en ce jour se sont cassées les idoles desespérées
Wa qâdatil bihâru Wa jâfatil anhâru
Du Tarissement des Mers [en l’occurence Buhayra], du desséchement des fleuves [en l’occurence Saawata],
Mine ahlihi wa nâru Qad tufi’âte mine khajalî
grâce à la faveur [de cette nuit] et le Feu [divinisé séculairement] fut éteint
Wa jinuhume fi nakadi Li ramyihâ bil rassadi
Et les jinns mécreants dans l‟affliction, de la tombée des Metéores en eux,
Wa azlihâ ane maq’adi Mine ajli khayri russuli
de leur éloignement à l’écoute du Decret Divin, grâce au Meilleur de la Créature
Wa ranatil cheytâni Jarâ azîmu châni
De la lamentation de Satan, l’Ennemi de Grande Envergure
Mine awdahi burhâni Li izmi mâ bihi abtulî
à partir des preuves claires de ce qui lui a été puni ( ??)
Qad mana zû ifdâli Bi afdalil rijâli
Le Pourvoyeur de Dons a octroyé au Meilleur des Hommes
Bi afdalil layâlî Bil baladil mufadalî
dans la Meilleure des Nuits dans cette NobleTerre Ahlan bi yawmine îdî Ma missluhû mine îdî Bienvenue à ce jour de Fête, Rien ne lui est égal comme fête,

Qad halla fî mawludî Fîhi mahalla zuhalî
à cette naissance est apparue l’Etoile Brillante Zuhal (Venus)
Wa sâbi’i wiladâ wa mâ atâhu sâda
Au septième jour de la Naissance, de ceux qui sont venus comme Maitres Nobles
Mine wafqi mâ arâdahu ilâhuhû fil azalî
en conformité de ce qu‟a voulu Son Seigneur depuis Azal (la Pré-éternité)
Ahlan bi yawmil sumi Muhammadane khayra issmi
Bienvenue au mois où il a été baptisé du nom de Muhammad, le meilleur des Noms,
Ramzane limâhna issmi Mine jadihî li yanjalî
symbole du Sublime Nom Divin
Bi hamdil awalîna Lahul wa âkhirîna
Grace à la louange des Premiers comme des Derniers
Fa kâna zâ yaqîna Minal karîmil muffadalî (2)
et ceci est une certitude provenant du Noble, celui qui agrée
Ahlan bi yawmine issnaïni Mawlidi sâni issnaïni
Bienvenue en ce jour de Lundi, Naissance du Sâni-Issnayni (un des eux dans la grotte avec Abû
Bakr)
Mabhassi sirril kawni Maqdamihil mubajalî
L’Envoyé, Lui qui est la Quintessence des Êtres, Sa Venue est dotée de Noblesse
Akrim bi chahri ajamî Ibrîla chahril karami
Noble est le mois des Non-Arabes, en l’occurence le mois d’Avril, mois de la Noblesse,
Akrim bi ardil aramî Mawlidil khayril murssalî (2)
Noble est cette Terre Sacrée, Naissance du Meilleur des Messagers
Akrim bi yawmine sârâ Ishrîna wasstanârâ
Noble est ce jour du 20 Avril et l’eclaircissement
Li mane hawal faqârâ Wal qufratane mine manzilî
de Celui qui est comblé de Bienfaits et de pardon pour toutes les contrées.
Akrim bi chahri nîssâne Mawlîdi khayri inssâne
Noble est ce mois de Nis-Sahn, mois du Meilleur Homme, Qudwati ahli ihssâne Wa kâmilil mukammalî Noble Guide des vertueux [Gens de la Gnose (Ma’rifa)] le Parfait et Qui rend parfait
Qad manatil la’âli Fi idatil layâli
L’enfilement des perles du collier [dédié au Prophete] prend fin en conformité
Bi zînatil ma’âlî Kal jawharil mufassalî
au nombre des nuits de ce mois doué de Beauté comme une perle rare (Jawhar)
Tahni atû Rabbî î Bi madhatî chafîhî
Par la nostalgie du mois de Rabbih, par l’exaltation de l’Intercesseur
Bi mantaqil badî î Abhi bihâ mu’amalî
par le biais de la parole éloquente, j’y fonde l’exaucement de mes souhaits
Abqi bihâl jam’a bihî Yawmane wa nayla qurbihî
De tout ce qu’il renferme de Proximité divine,
Wa fadla hubbi Rabbihî Wa mane ridâhu amalî
de Gratitude, d’amour Seigneurial et d’Agrément
Wal qatmalî bil hussnâ Wal jam’alî fil hussnâ
Une fin heureuse avec une précellence auprés de la demeure choyée
Ladal maqâril assnâ Ma’a rafîqil afdalî
en compagnie du Digne de compagnie
Wa kune lanâ waliyâ Wa nâssirane hafîyâ
Sois pour nous Secoureur, Sauveur sans faille,
Lâ naqtachî khawîyâ Bi jâhi abdikal alî
n’ayant pas peur du rebelle (Satan) par la Grace de Ton Serviteur Noble
Salla wa salâmane ilâhi Aleyhi afdala sallâ
Que la Paix Salvatrice et le Salut Parfumé d‟Allah soient sur Lui, la meilleure des salutations
Mâ dâma kawnuhu ilâhu Mine abadine li azalî
tant qu’il perdure dans Son Essence Divine depuis la Pré-Eternité jusqu’à l’Eternité
Wa âlihi wa sahbihî Wa zawjihî wa hizbihi
(et ceux-ci soient) à sa Famille, ses Compagnons, ses Epouses, son Parti
Wa kulli âlil hubihî Ma’a salâmine akmâlî
et à toute famille éprouvant amour à son égard accompagné des Salutations Parfaites et complètes

Bi jâhihime yâ ilâhi ikhfirlanâ zimihâ Wa assma likhâri bihâ wa lilazî hadarahu
Wa umahumu bi khafîya lutfi wakfihimû Nawâ’iba dâhri mâ afâtihi kadira
Ajib duâ’hume wa ajil bi lazî talabû Bi jâhi Ahmada mâ’h asshâbihi khiyara – Salâtul Fâtihi

About BAYE NIASS REK

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :