Home / La Tijaniya / LES ORAISONS ESSENTIELLES DE LA TARIQA TIDJANIYA: Les formules méritoires du Lanzim

LES ORAISONS ESSENTIELLES DE LA TARIQA TIDJANIYA: Les formules méritoires du Lanzim

Les formules méritoires :
Elles ne sont point obligatoires et il existe de nombreuses variantes accomplies par les compagnons
de Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret). Elles ont juste un rôle
d’embellissement ou de préparation à la crainte révérencielle et à la Présence. Seïdina (qu’Allah
sanctifie son précieux secret), lorsqu’il fut interrogé à ce sujet a seulement répondu : « Dis : « Je cherche
protection auprès d’Allah contre Chaïtan le lapidé, Au Nom d’Allah le Tout Miséricordieux, le Très
Miséricordieux » puis commence ton oraison »
Il est dit, dans le Boughiyat, par Sidi ‘Arbi ibn Sa-ih (qu’Allah l’agrée) pour la clôture du Lazim, ceci :
« Si on rajoute le verset « Inna Allaha wa malaïkatahou […] » Et qu’on clôture par la prière sur le
Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) c’est encore bien meilleur, car tel était ce que
faisait les compagnons de Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret) ».

Parmi les variantes mentionnées, par exemple, au sujet de la récitation des derniers versets de la
Sourate Saffat : « Soubhana rabbika rabbil ‘izzati […] », Sidi ‘Arbi ibn Sa-ih (qu’Allah l’agrée)
mentionne que les habitants de Fès et ses environs les récitaient seulement au cours du Wadhifa et
qu’après la prière sur le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) alors que ceux du désert
(tel à ‘Aïn Madhi), conformément à ce que faisaient d’autres compagnons, les récitaient non
seulement au cours du Lazim et de la Wadhifa, mais de plus après la récitation de chaque pilier.
(Boughiyat).

About oumoukhayri

Check Also

Paroles en or: « J’ai entendu par la langue de celui qui ne parle pas sous l’effet de ses passions, qu’aucune créature quelle qu’elle soit ne peut me nuire… »

La jalousie des marabouts fut en ébullition et il eut beaucoup d'ennemis. C'est ainsi qu'un groupe parmi ses grands disciples qui étaient de bons disciples et véridiques compagnons décida après concertation de lui envoyer une missive pour l'avertir

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :