Home / Sagesse du jour / Sagesse du jour : Il y a un signe d’Allah sur chaque atome de l’existence

Sagesse du jour : Il y a un signe d’Allah sur chaque atome de l’existence

Les signes d’Allah sont de plusieurs sortes :

Il existe des signes clairs comme les miracles des prophètes,

Il existe des signes qui dépassent l’habituel comme les tonnerres, les éclairs, et les pluies.

Ces genres de signes sont toujours reconnus par les serviteurs d’Allah comme émanant du très haut.

Il y a un signe d’Allah sur chaque atome de l’existence,

Sur chaque chose il y a un signe qui indique l’unicité d’Allah (comme l’a dit le poète).

Une personne intelligente doit réfléchir sur ce monde et l’autre devant chaque signe. Le monde dans lequel nous vivons est un signe de l’autre monde. Tout ce qui est visible est témoin de ce qui est caché.

Si tu vois une belle chose ça doit te rappeler les houris du paradis et tout ce qui s’y trouvent comme belles choses. Ou bien ça doit te rappeler quelque chose de plus élevée que cela : la beauté divine et celle du visage du prophète paix et salut sur lui.

Si tu vois une chose laide, tu dois te rappeler de Mounkar et Nakir (les deux anges qui te questionneront à ta mort).

Et si tu entends une réponse, tu te rappelles que la réponse vient d’Allah le très haut.

Si tu vois de l’acquiescement, tu te rappelles de l’accueil d’Allah.

Si tu rencontres une antipathie, tu dois te rappeler que toute répulsion vient d’Allah,

Si tu es accepté partout, tu dois te rappeler de l’acceptation d’Allah le très haut.

Si tu rencontres des rejets, tu te rappelles des rejets d’Allah et tu demandes à Allah de te préserver de cela.

Tout ce que tu vois dans l’apparence est un signe provenant d’Allah, du monde invisible.

C’est pour cette raison qu’il a dit dans ce verset coranique (yubayinul laahu lakum al ayaat la allakum tatafakkaruuna fid dunya wal aakhirati) : qu’il nous a éclaircit les signes dans tous leurs aspects pour que nous réfléchissons sur ce monde et l’autre.

Dans les jardins de l’exégèse

About oumoukhayri

Check Also

LES ORAISONS ESSENTIELLES DE LA TARIQA TIDJANIYA – Les conditions de validité (suite et fin)

5 - Cesser de parler du début du Dhikr jusqu'à la fin sauf en cas de nécessité. Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) a dit dans une lettre : « Quant aux paroles étrangères au Ouird et au Wadhifa, si elles sont nombreuses, elles annulent les oraisons et celui à qui cela survient doit les reprendre depuis le début ».

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :